A l’occasion de la sortie très prochaine de sa troisième saison –à savoir le 9 octobre plus exactement sur la chaîne américaine FX–, j’ai décidé de vous présenter la série « American Horror Story » et de revenir sur ses précédentes saisons.

Diffusée pour la toute première fois en octobre 2011, la série a été créée et produite par Ryan Murphy et Brad Falchuk (oui, les mêmes que pour Nip/Tuck et Glee). Au moment où ils ont commencé à travailler sur American Horror Story, les réalisateurs ont avoué souhaiter faire quelque chose qui soit au parfait opposé de ce qui avait déjà été accompli précédemment, leur but étant d’effrayer les téléspectateurs en apportant un œil nouveau sur le genre de l’horreur.  Il s’agit d’une série construite en saisons indépendantes ; elle offre chaque année une nouvelle intrigue, de nouveaux personnages, de nouveaux lieux, et sa trame se construit sur base d’histoires à faire peur ancrées dans l’imaginaire collectif américain. Avec une moyenne de 3,8/5 pour la presse et 4,3/5 pour les spectateurs sur Allociné, la série est reçue très positivement et remporte même quelques récompenses dont le Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle dans une série, une mini-série ou un téléfilm pour Jessica Lange. On y observe une forte récurrence des acteurs dans les différentes saisons. Avec, pour ma part, un gros coup de cœur pour la deuxième saison, « American Horror Story » ne fait pas réellement peur (l’horreur est plutôt suggérée dans le glauque des décors et des situations, avec une certaine présence de l’érotique, du maléfique, entre fantasmes nauséeux et réalité) mais brille par la prestation de ses acteurs, la qualité du scénario et l’atmosphère parfaitement pesante. Bizarre et effrayante, inspirée directement des années 60/70, cette série plaira aux amateurs d’étrange et de légères sueurs froides facilement contrôlées, le tout avec la présence d’un léger second degré.

ligne

7-Gwaenardel

      Synopsis : La famille Harmon, composée d’un psychiatre pervers, de sa femme meurtrie et de leur fille satanique, s’installe dans un manoir… hanté après l’adultère du père et la fausse couche de la mère. Les esprits rôdent et sont bien décidés à les torturer, afin de les confronter à leurs plus grandes peurs…

         Cette saison est basée sur le principe même de la maison hantée par tous ses précédents habitants, la plupart du temps assassinés à l’intérieur même de la demeure. On y suit donc la progression de l’attachante famille Harmon à travers les pièges tendus par les nombreux fantômes demeurant encore sur les lieux. Le tout parsemé de flash-back, le rendu final est esthétiquement très réussi même s’il m’est arrivé de reprocher à certains épisodes de partir dans tous les sens et d’aller un peu trop loin dans le sordide pour finalement se perdre en chemin. Je ne voudrais pas trop en révéler sur la trame de l’histoire de peur de gâcher bien des surprises aux potentiels intéressés ; sachez simplement que la maison de l’horreur recèle un grand nombre de secrets enfouis.

ligne

13-Gwaenardel            Synopsis : En 1964, Sœur Jude dirige d’une main de fer la clinique psychiatrique de Briarcliff aux alentours de Boston jusqu’à ce que les patients, qui font l’objet d’expérimentations secrètes et particulièrement cruelles, se rebellent contre l’autorité en place. L’arrivée d’un nouvel élément perturbateur, surnommé “Bloody Face” dont on dit qu’il a décapité et dépecé trois femmes, dont sa petite amie, entraîne une escalade de violence…

Cette saison m’a particulièrement tenue en haleine. Peut-être parce que les personnages m’ont plus touchée, peut-être car j’ai apprécié la reconstitution de l’époque, sûrement parce que j’apprécie beaucoup l’ambiance de l’asile psychiatrique. Le diable fait son apparition dans cette saison, et l’on va encore plus loin dans le lugubre sans pour autant sortir du politiquement correct. Ne vous attendez pas à des effusions de sang ; dans American Horror Story, on parle plus qu’on en montre. Néanmoins, les âmes plus sensibles risquent de ne pas apprécier.

ligne
1187124_575314679171186_1606224755_n

           Synopsis : 300 ans après la fameuse chasse aux sorcières de Salem, une poignée de survivantes doit faire face à l’extinction tout en protégeant leur secret. A la Nouvelle-Orléans, une école spécialisée accueille les plus jeunes sorcières dont Zoé, une jeune fille qui cache un lourd secret. Fiona, qui s’est longtemps absentée de la ville, refait son apparition pour protéger leur existence.

            Après avoir offert un titre et un synopsis à la nouvelle saison, c’est à présent des photos de personnages et des teasers tous plus inquiétants les uns que les autres qui sont postés à peu près tous les jours sur la page Facebook de la série ; les fans sont en ébullition. Du point de vue esthétique, Coven risque à nouveau d’en mettre plein la vue aux spectateurs. Il faut aussi souligner l’arrivée dans le casting de Kathy Bates, connue notamment pour son rôle principal dans Misery de Rob Reiner adapté du roman éponyme de Stephen King, et pour d’autres rôles plus secondaires dans Titanic (James Cameron), P.S. I Love You (Richard LaGravenese), Les Noces Rebelles (Sam Mendes) ou encore Midnight in Paris (Woody Allen). Rendez-vous le 9 octobre pour la sortie du premier épisode.

00c72bb5-62c8-42f8-96e3-d661b7ec5c02

19e6a6ea-c93a-4d71-950d-7d567d73b1aa

American Horror Story
5 1 vote