Synopsis :
Seul, sans boulot, gravement malade, Frank sombre dans la spirale infernale d’une Amérique déshumanisée et cruelle. N’ayant plus rien à perdre, il prend son flingue et assassine les personnes les plus viles et stupides qui croisent son chemin. Bientôt rejoint par Roxy, lycéenne révoltée et complice des plus improbables, c’est le début d’une équipée sauvage, sanglante et grandguignolesque sur les routes de la bêtise made in USA.

       À regarder si : 

  • Tu possèdes du second degré et tu apprécies l’humour noir, les antihéros et personnages décalés.
  • Tu abomines la société de consommation, et en particulier la télévision.
  • Tu abomines les individus qui parlent fort au cinéma.
  • Tu abomines les individus qui disent « tope-là ! ».
  • Tu apprécies les films indépendants à faible budget.
  • Tu trouves la chanson Beat The Devil’s Tattoo de Black Rebel Motorcycle Club totalement badass (le reste de la bande originale vaut également la peine).

À éviter si : 

  • Tu as envie de te tordre de rire devant une bonne comédie qui ne requiert pas l’utilisation du cerveau (voir la classification du film dans « comédie » sur Allociné, comédie noire aurait mieux convenu).
  • Tu n’apprécies pas les films un peu trop moralisants.
  • Tu n’apprécies pas les effusions de sang inutiles.
  • Tu as l’habitude de parler fort au cinéma (j’espère que ça te servira de leçon).
  • Tu es fan de Green Day et/ou des Fall Out Boys.
  • Tu es incollable sur la société américaine et sa population, et/ou tu n’apprécies pas les personnes qui dénoncent la société de consommation; tu trouveras au film un grand nombre de défauts.
  • Tu es une fille (ou un garçon) qui aime se rincer l’œil devant des mecs canons.

Après visionnage (à moins que vous en ayez été dissuadé), certains y trouveront encore un manque de profondeur, autres longueurs, ou n’auront pas suivi mon conseil et seront d’avis qu’il est aberrant d’appeler cela une « comédie ». Il en ressort pourtant un humour noir mais doux, décapant mais agréable, et une affection certaine pour les deux personnages principaux (très bons soit dit en passant), sorte de Bonnie and Clyde des temps modernes. Critique maladroite et hypocrite de la société américaine, ou autocritique intelligente ? Les avis sont partagés.  Il s’agit surtout de prendre du recul face aux images reçues, qui semblent dire au premier degré : si quelqu’un vous gêne, tirez-lui une balle dans le crâne. Sans user d’arguments avancés, Bob Goldthwait se contente de livrer avec cynisme et désinvolture ce qu’une partie de la population moyenne semblable au personnage principal pense tout bas (qui n’a jamais rêvé de faire taire le bambin qui hurle des heures entières dans la maison d’à côté ?). Malgré quelques faiblesses et discours un peu trop moralisateurs, God Bless America demeure une comédie politiquement incorrecte à voir avec second degré et qui, selon moi, vaut le détour.

God Bless America
God Bless America
RéalisateurBobcat Goldthwait
ScénaristeBobcat Goldthwait
ProducteurJim Goldthwait
DistributeurPotemkine Films
Bande OriginaleMatt Kollar
Date de Sortie10 Octobre 2012
GenreComédie
19e6a6ea-c93a-4d71-950d-7d567d73b1aa

 

God Bless America
5 1 vote