« Peinture Fraîche » : 50 artistes réunis pour le festival d’art urbain de Lyon

La troisième édition du festival « Peinture Fraîche » joue les prolongations jusqu’au 7 novembre. L’occasion de découvrir les oeuvres de 50 street artistes venus des quatre coins du globe exposés dans une ancienne friche industrielle.

Le street art XXL s’est invité à Lyon pour la troisième année consécutive. Depuis le 1er octobre, le festival Peinture Fraîche a pris place dans une ancienne friche industrielle reconvertie en lieu d’exposition. Avec une cinquantaine d’artistes venus du monde entier, le public peut découvrir les différents engagement et courants des arts urbains.

On y trouve notamment la représentation de la Pachamama, déesse de l’empire inca, du Colombien Arturo Volatil. Dans son oeuvre, le street artiste utilise le feu et une figure féminine pour évoquer; avec optimisme; son pays d’origine. « Dans les médias, on ne parle qu’en négatif de la Colombie. On ne voit que des choses effrayantes », regrette-t-il. Pour moi, cela devient important de parler de mon pays, de nos traditions et des gens merveilleux que je connais à travers mon art. »

Cette année, quatre tendances ressortent du festival : l’écologie, les regards féminins, l’abstraction et les nouvelles technologies. Les organisateurs ont tenu a développer le lien entre ces dernières et le street art. Les visiteurs peuvent ainsi regarder, grâce à leur smartphone, de courtes vidéos accélérées, des time-lapse, retraçant tout le processus de création de chacune des oeuvres présentes.

Le festival a également conçu une application – Peinture Fraîche Festival 3 -permettant d’apprécier les fresques murales en réalité augmentée. « Depuis 2000, je m’intéresse à savoir ce que les technologies peuvent apporter aux arts urbains », raconte Cart’1, directeur artistique de Peinture Fraîche. Et je me suis rendu compte que de plus en plus d’artistes s’y intéressent. C’est pour cela que j’ai voulu le montrer. » Des nouveautés qui devraient intéresser le public : lors de la 2e édition, le festival avait attiré près de 60 000 personnes, un vrai succès.