Hier, mercredi 14 décembre, un cadeau de Noël a été offert aux balletomanes avant l’heure. La confidentialité à l’heure d’Internet et des réseaux sociaux s’avère de plus en plus difficile à préserver et voilà donc que la saison 2017-2018 du Ballet de l’Opéra de Paris (la première concoctée uniquement par la nouvelle Directrice de la Danse, Aurélie Dupont, aux commandes de la compagnie depuis quelques mois) a fuité. La nouvelle s’est évidemment répandue comme une traînée de poudre parmi les internautes. Voici pour l’instant, sous réserve de modifications futures et à prendre donc avec des pincettes bien sûr, ce que l’on sait de la prochaine saison du Ballet de l’Opéra de Paris.

Joyaux (George Balanchine)
Du dimanche 24 septembre 2017 au jeudi 12 octobre 2017 (Palais Garnier)

Balanchine/Teshigawara/Bausch
Du mercredi 25 octobre 2017 au mardi 14 novembre 2017 (Palais Garnier)

Alexander Ekman
Du mercredi 6 décembre 2017 au samedi 30 décembre 2017 (Palais Garnier)

Démonstrations de l’École de Danse
Du dimanche 10 décembre 2017 au samedi 23 décembre 2017 (Palais Garnier)

Don Quichotte (Rudolf Noureev)
Du lundi 11 décembre 2017 au samedi 6 janvier 2018 (Opéra Bastille)

Onéguine (John Cranko)
Du dimanche 11 février 2018 au mercredi 7 mars 2018 (Palais Garnier)

Millepied/Béjart
Du mardi 27 février 2018 au jeudi 22 mars 2018 (Opéra Bastille)

Orphée et Eurydice (Pina Bausch) 
Du mardi 27 mars 2018 au jeudi 5 avril 2018 (Palais Garnier)

Roméo et Juliette (Sacha Waltz)
Du mardi 10 avril 2018 au jeudi 3 mai 2018 (Opéra Bastille)

Spectacle de l’École de Danse
Du vendredi 13 avril 2018 au mercredi 18 avril 2018 (Palais Garnier)

Anne Teresa De Keersmaeker
Du vendredi 27 avril 2018 au samedi 12 mai 2018 (Palais Garnier)

Thierrée/Pite/Pérez/Shechter
Création de J. Thierrée 1h avant la séance – Espaces publics
Du samedi 19 mai 2018 au vendredi 8 juin 2018 (Palais Garnier)

La Fille mal gardée (Frederick Ashton)
Du lundi 25 juin 2018 au vendredi 13 juillet 2018 (Palais Garnier)

La danseuse Etoile Dorothée Gilbert dans Don Quichotte (R. Noureev)

La danseuse Etoile Dorothée Gilbert dans Don Quichotte (R. Noureev)

Je serai brève sur ce que m’inspire cette ébauche assez précise de la prochaine programmation. La saison 2017-2018 sera celle, selon les dires mêmes de la nouvelle Directrice, la saison des “grands ballets classiques”. Force est de constater que nous n’avons pas forcément la même définition de ce terme. Au total, seul un “véritable” ballet classique, Don Quichotte (de Rudolf Noureev), est programmé. La Fille Mal Gardée est une pièce très mignonne et agréable à regarder (je ne boude jamais mon plaisir lorsque je vois ce concentré de bonne humeur) mais ça n’est pas une pièce maîtresse du grand répertoire classique. Je me réjouis cependant de voir à nouveau le néo-classique Onéguine de John Cranko à l’affiche (qui l’est régulièrement, à l’Opéra ou ailleurs) et qui est, sans conteste, l’un de mes ballets favoris toutes catégories confondues et qui m’a offert, au fil des années, mes plus belles émotions de spectatrice. Pour le reste, rien de nouveau sous le soleil et cela manque de renouvellement à mon goût. A une programmation pas des plus enthousiasmantes s’ajoutent les tarifs proprement hallucinants appliqués par l’institution parisienne, qui s’envolent d’année en année.

Saison 2017-2018 du Ballet de l’Opéra de Paris
5 1 vote