Accueil Économie Étudier les moyens de réduire la dépendance au gaz russe, déclare le...

Étudier les moyens de réduire la dépendance au gaz russe, déclare le Premier ministre italien

92

Le gouvernement italien étudie les moyens de réduire la dépendance du pays vis-à-vis des importations de gaz en provenance de Russie, a déclaré le Premier ministre Mario Draghi au Parlement.

Draghi a cherché à rassurer les Italiens préoccupés par les risques croissants pour la sécurité et la flambée des prix de l’énergie résultant du conflit militaire russo-ukrainien que « le gouvernement travaille sans relâche pour contrer les répercussions possibles ».

Les prix de l’énergie ont augmenté en Italie depuis avant la crise ukrainienne. Selon l’Institut national des statistiques du pays (ISTAT), les prix de l’énergie ont bondi de 29,1 % en décembre 2021 et de 38,6 % supplémentaires en janvier, a rapporté l’agence de presse Xinhua.

Les données préliminaires montrent que les prix continueront d’augmenter en raison de la crise.

Lire aussi:  L'UE révise ses prévisions de croissance à 2,7%, l'inflation en hausse à 6,1%

Draghi a noté que l’Italie importe 95 % du gaz naturel qu’elle utilise et que plus de 40 % de ses importations totales proviennent de Russie. Il a déclaré que les importations de gaz en provenance de Russie ne devraient pas être suspendues, mais « il est important d’évaluer toutes les éventualités ».

À l’approche du printemps, la hausse des températures réduira les besoins en gaz pour le chauffage. Le pays dispose de 2,5 milliards de mètres cubes de gaz en stockage, ce qui devrait lui permettre d’absorber les perturbations de l’approvisionnement, a-t-il précisé.

La « situation risque d’être plus complexe pour la prochaine période hivernale et aussi pour un avenir plus immédiat », a-t-il reconnu.

–IANS

int/sks/dpb

Article précédentPhonePe et NITI Aayog annoncent les gagnants du FinTech Open Hackathon
Article suivantInstagram rend la messagerie directe cryptée disponible en Ukraine et en Russie