Accueil Économie La politique « Zero Covid » de Xi Jinping entrave la courbe de croissance...

La politique « Zero Covid » de Xi Jinping entrave la courbe de croissance en Chine

204

À la suite des épidémies les plus graves du pays, le Premier ministre chinois Xi Jinping a porté un nouveau coup à l’économie déjà paralysée de la Chine en doublant sa «politique zéro-Covid» pour tenter de contenir la hausse des infections au COVID-19.

L’engagement renouvelé de Xi envers le zéro COVID met en évidence sa volonté de ne pas donner la priorité à la croissance économique en faveur des problèmes politiques et sociaux qu’il considère comme plus urgents, a rapporté The Diplomat.

Xi Jinping a apposé son empreinte personnelle sur la stratégie zéro Covid de la Chine, les médias d’État rapportant souvent qu’il a « personnellement commandé et pris des dispositions » pour la lutte du pays contre la pandémie.

Les fermetures strictes et fréquentes continuent d’alimenter le mécontentement du public alors que l’économie chinoise subit un coup dur.

Lire aussi:  La BAD envisage un prêt à la banque des Maldives pour aider les MPME du pays : Ashok Lavasa

Les initiatives où Xi a sacrifié la croissance ont été facilitées par une justification sociopolitique claire, un soutien solide des parties prenantes et une économie stable. Mais le zéro-covid est désormais de plus en plus incapable de dépendre de conditions aussi favorables, car le virus est devenu moins mortel mais plus contagieux, le soutien à la politique a diminué et la santé de l’économie chinoise semble se détériorer rapidement.

Si l’activité reste déprimée au cours des un ou deux prochains trimestres, les effets économiques et sociaux commenceront à se faire sentir de manière beaucoup plus aiguë, a rapporté The Diplomat, citant des articles de médias chinois locaux.

C’est précisément ce genre de scénario politiquement déstabilisant que Xi doit éviter et qui pourrait finalement le forcer à changer de cap sur le zéro COVID.

Lire aussi:  L'inflation américaine a bondi de 8,5% l'année dernière, son plus haut niveau depuis plus de 40 ans

En avril, le secteur des services chinois, qui représente plus de la moitié du PIB du pays et plus de 40% de ses emplois, s’est contracté au deuxième rythme le plus rapide jamais enregistré, tandis que le secteur manufacturier a également diminué, a rapporté CNN.

Alors qu’Omicron se propage dans d’autres parties de la Chine, de plus en plus de gouvernements locaux imposent des fermetures rapides en réponse à une poignée de cas seulement. Depuis le 20 avril, Pékin a signalé plus de 500 cas. Beaucoup craignent un verrouillage à la Shanghai alors que les autorités déploient de plus en plus de restrictions.

Article précédentLewandowski veut quitter le Bayern, selon le directeur sportif du club
Article suivantLe triomphant Gokulam Kerala devient la première équipe à défendre son titre à l’ère de la I-League