Accueil Économie Le prez sri-lankais nomme 17 ministres au Cabinet pour lutter contre la...

Le prez sri-lankais nomme 17 ministres au Cabinet pour lutter contre la crise économique

119

Le président sri-lankais Gotabaya Rajapaksa a nommé lundi 17 ministres du Cabinet alors même que les manifestations anti-gouvernementales continuent de prendre de l’ampleur suite à la crise économique et politique dans le pays.

Les nouveaux ministres ont été nommés dans le but d’assurer le bon fonctionnement de l’administration. Ils ont prêté serment à la maison du président.

Il s’agit du troisième remaniement ministériel effectué par le président Rajapaksa.

Alors que le nouveau Cabinet se compose de huit anciens ministres, il aura un certain nombre de nouveaux visages, a rapporté Colombo Page.

Le 3 avril, l’ensemble du cabinet de 26 ministres, à l’exception du Premier ministre Mahinda Rajapaksa, a démissionné de ses portefeuilles respectifs au milieu de la pire crise économique de l’histoire de l’île.

Lire aussi:  La crise sri-lankaise "problème créé par l'homme, signes avant-coureurs ignorés": un expert

Le lendemain, le président Rajapaksa avait nommé quatre ministres pour maintenir la légitimité et la stabilité du Parlement et d’autres fonctions du pays.

La nation insulaire est confrontée à sa pire crise économique depuis l’indépendance avec des pénuries de nourriture et de carburant, une flambée des prix et des coupures d’électricité affectant un grand nombre de personnes, entraînant des protestations massives contre la gestion de la situation par le gouvernement.

L’économie du Sri Lanka est en chute libre depuis le début de la pandémie de COVID-19, entraînant l’effondrement du secteur du tourisme.

Sri Lanka est également confronté à une pénurie de devises, qui a affecté sa capacité à importer de la nourriture et du carburant. La pénurie de biens essentiels a contraint Sri Lanka à demander l’aide de pays amis.

Lire aussi:  FM Sitharaman demande au FMI et à la Banque mondiale de donner au Sri Lanka une étiquette de faible revenu

La situation économique a conduit à d’énormes protestations avec des demandes de démission du Premier ministre Mahinda Rajapaksa et du président Gotabaya Rajapaksa.

Auparavant, le Premier ministre Mahinda Rajapaksa, dans un discours spécial à la nation, avait demandé aux gens de rester patients et d’arrêter de descendre dans la rue afin de permettre au gouvernement de résoudre la situation.

Article précédentSamsung Galaxy M53 arrivant en Inde au prix de Rs 25 000 le 22 avril
Article suivantPour la première fois en deux ans, la I-League s’apprête à autoriser les foules pour les matchs de la phase 2