Accueil Économie L’UE propose de nouvelles sanctions, la Russie plus prudente dans ses exportations...

L’UE propose de nouvelles sanctions, la Russie plus prudente dans ses exportations alimentaires

136

Le conflit russo-ukrainien s’est poursuivi mercredi alors que l’Union européenne (UE) propose son cinquième train de sanctions contre la Russie.

Mardi, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré que le paquet, qui sera discuté et approuvé mercredi par les ambassadeurs auprès de l’UE, comprend des interdictions sur les importations de charbon d’une valeur de 4 milliards d’euros par an et sur quatre banques russes.

Elle a ajouté que la Commission européenne faisait également pression pour interdire aux navires russes d’entrer dans les ports de l’UE, aux transporteurs routiers russes et biélorusses et aux importations de pétrole, de bois et de ciment, de fruits de mer et d’alcool en provenance de Russie.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré mardi que la Russie serait plus prudente cette année dans ses exportations de produits alimentaires, en particulier vers les pays qui mènent une politique hostile à l’égard de la Russie.

Lire aussi:  Des milliards en jeu : Wall Street se bouscule pour la sortie

Pendant ce temps, Poutine a déclaré que « l’augmentation des volumes de production permet d’assurer des prix alimentaires en Russie inférieurs à ceux du marché mondial ».

L’autosuffisance alimentaire est l’avantage concurrentiel de la Russie et le pays doit protéger sa population des fluctuations des prix sur le marché alimentaire mondial, a-t-il déclaré.

L’UE a déclaré un certain nombre de diplomates russes travaillant à Bruxelles « persona non grata » et leur a ordonné de quitter la Belgique, pays hôte, a déclaré mardi Josep Borrell, haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, dans un communiqué.

Le représentant permanent de la Russie auprès de l’UE, Vladimir Chizhov, a été convoqué pour communiquer cette décision, selon Borrell.

En réponse, la mission permanente de la Russie auprès de l’UE a déclaré mardi sur son site Internet que la démarche « ouvertement hostile – de plus, hostile et, surtout, totalement infondée » de l’UE poursuit la politique de l’UE de démantèlement du partenariat entre la Russie et l’UE, que les deux parties ont récemment fièrement qualifié de stratégique. »

Lire aussi:  La Chine verrouille une ville de 300 000 habitants pour un seul cas de Covid, selon un rapport

Il a ajouté que Chizhov a assuré la partie européenne de « l’inévitabilité de mesures réciproques adéquates » par la Russie.

Plusieurs États membres de l’UE, dont la Suède, l’Italie, la Roumanie, le Portugal et l’Espagne, ont également annoncé mardi leur décision d’expulser des diplomates russes.

La Garde nationale ukrainienne a annoncé mardi que ses divisions étaient arrivées sur le site de la centrale nucléaire de Tchernobyl et avaient pris le contrôle de la sécurité de l’installation.

« La tâche principale des gardes nationaux sur le site de la centrale nucléaire de Tchernobyl est d’assurer la sécurité et la défense de ses installations nucléaires ainsi que la protection physique des matières nucléaires », a déclaré la Garde nationale sur Facebook.

La sécurité du site et de ses infrastructures de transport sera vérifiée par les Forces armées ukrainiennes, a-t-il précisé.

–IANS

int/sks/svn/

Article précédentLa maison médicale de soins primaires s’est avérée plus efficace que les soins habituels pour traiter les patients atteints de maladie mentale grave
Article suivantLa grève de Priyangka Devi donne la victoire à l’Inde face à l’Egypte