Accueil High-Tech La part des smartphones « Made in India » atteint 16 % au premier trimestre...

La part des smartphones « Made in India » atteint 16 % au premier trimestre avec 44 millions d’unités : rapport

16

La poussée du gouvernement indien avec plusieurs programmes PLI a montré un impact positif et « nous avons constaté une augmentation de la part de fabrication locale dans des segments de produits comme la montre intelligente, le TWS, le tour de cou et la tablette », a déclaré Counterpoint Research.

OPPO est en tête des expéditions de smartphones « Make in India » avec une part de 24 %, suivi de Samsung et Vivo.

Lava était en tête des expéditions de téléphones multifonctions avec 21 % de part de marché.

Parmi les acteurs EMS tiers, Bharat FIH, Dixon et DBG ont été les principaux acteurs au cours du trimestre.

Padget Electronics (396 % en glissement annuel), Wistron (137 % en glissement annuel) et Lava (110 % en glissement annuel) ont été les fabricants de smartphones à la croissance la plus rapide au cours du trimestre en termes de livraisons.

Lire aussi:  Le DoT et TRAI entameront une consultation sur la réglementation des applications de communication OTT

Optiemus est en tête des expéditions Made in India pour les montres connectées avec plus de 75 % de part de marché.

Dans le segment des vêtements portables, TWS était en tête en termes de fabrication nationale avec une contribution de 16 %, suivi des tours de cou et des montres intelligentes.

Dans TWS, Optiemus, Bharat FIH et Padget sont les trois principaux fabricants.

Dans la catégorie tour de cou, VVDN et Mivi détiennent une part de 90 % des expéditions « Made in India ».

Dans la catégorie des tablettes, Wingtech, Samsung et Dixon sont les meilleurs joueurs tandis que dans la catégorie des téléviseurs, Dixon, Radiant, Samsung et LG détiennent une part de 50 %.

–IANS

na/ksk/

Article précédentAlstom tente d’établir un nouveau record de distance avec un train à hydrogène
Article suivantLe législateur chinois rencontrera les dirigeants sud-coréens pour des entretiens sur les relations Séoul-Pékin