Voilà maintenant quelques temps que le fait d’avoir ma propre tour PC me démange. Avec le début de l’année 2016, j’ai enfin sauté le pas. Si vous êtes dans le même cas que moi, je vous propose de vous faire partager mon expérience.

Choisir ses composants de façon intelligente

Avoir l’idée de faire sa propre tour PC peut paraître très déroutant tant le choix des composants peut paraître difficile face à la quantité des composants disponibles à la vente, surtout pour les néophytes. Dans un premier temps, il est essentiel de définir avec précision à quelle utilisation cette tour est destinée. Multimédia, bureautique, gaming, polyvalent ? Il n’est pas forcement nécessaire de choisir le processeur ou la carte graphique la plus puissante. Ce ne serait, ni plus ni moins, jeter de l’argent par les fenêtres ! Bon, après, si vous êtes le petit-fils ou la petite-fille de Bill Gates ou Mark Zuckerberg….
Dans mon cas, je souhaitais avoir un ordinateur qui soit polyvalent, à la fois à l’aise dans le gaming ainsi que dans les montages photos et vidéos.
J’ai donc fouillé le web de fond en comble. Suivant l’actualité du hardware depuis maintenant plus de dix ans, j’avais une idée assez précise de ce que je désirais. Je vous ferai le détail de mes choix un peu plus tard mais qu’en est-il pour quelqu’un qui ne s’y connaît pas ?

monter-son-pc-composants
Tout d’abord, vous pouvez me contacter, via les réseaux sociaux ou le site ou bien aller visiter le site canard PC. Il m’a été d’une grande aide pour certains cas précis où j’ai hésitais pour le choix de certains composants. Son forum est une véritable mine d’informations et ses principaux administrateurs en connaissent beaucoup plus que moi sur le sujet. Une adresse à retenir si vous souhaitez vous y mettre sérieusement. Je vous invite également à vous méfier de pas mal de sites web dont les conseils sont d’une bêtise navrante…

Pour la configuration que j’ai commandée chez Materiel.net et LDLC.com, dont je salue le professionnalisme, j’ai donc choisi :

Boitier : Cooler Master Silencio Carbon Fiber
Carte mère : MSI B150M PRO-VDH
Carte Son : Asus Xonar DX 
Carte Graphique : MSI GeForce GTX 970 GAMING 4G 4 Go
Processeur : Intel Core i5-6500
Alimentation :  LDLC BG-400 Quality Select 80PLUS Bronze
RAM : G.Skill RipJaws 4 Series 8 Go DDR4 2400 MHz CL15
Disque Dur : Seagate Barracuda 7200.14 SATA 6Gb/s 1 To et  Crucial BX100 250 Go
Lecteur DVD :  Samsung SH-224FB/BEBE
Ventilateurs :  Be Quiet ! Pure Rock
Souris : Logitech G502 Proteus Core
Tapis de Souris :  SteelSeries QcK
Claviers : Logitech Illuminated Keyboard K740
Ecran :  Écran PC Asus VX239H
Casque : Kingston HyperX Cloud
Webcam :  Logitech HD Pro Webcam C920 Refresh 

J’ai choisi ce boîtier de Cooler Master car n’ayant pas un grand bureau, j’avais besoin d’une tour qui soit à la fois assez compacte tout en étant assez grande pour accueillir mes composants et surtout la carte graphique. C’est pour cela que j’ai choisi ce boîtier de chez Coller Master qui allie à la fois plusieurs ventilateurs et des filtres à poussière qui sont essentiels afin de garantir la sureté de l’ensemble de la tour, le tout disposant de différents ports indispensables en 2016.

monter-son-pc-boitier

Coté carte mère, je me suis laissé guider par nos amis de chez Canard Pc, cette Asus ayant de bons avis sur le web. Le seul petit souci de cette carte mère est sa carte son, qui était un peu trop entrée de gamme.
J’ai donc choisi la Asus Xonar DX, une carte son de milieu de gamme mais qui permet d’avoir les connecteurs sur la façade de la tour qui sont gérés par cette carte son et non pas par la carte mère. Une chose assez rare. Certains sont contre cette idée car cela favoriserait les interférences…. Pour ma part, je n’ai jamais eu à m’en plaindre. Voilà donc la chose à faire si vous n’êtes pas audiophile !
Ah la carte graphique… Sujet de divers trolls, de tensions et autres pour pas mal de gamers ! J’ai choisis la Nvidia GTX 970. Pourquoi Nvidia et pas AMD ? Même si AMD essaye tant bien que mal de rattraper son retard face à son concurrent, elle reste encore un peu en retrait.
De plus, Nvidia dominant largement le marché, dispose de différents accords avec les éditeurs de jeu. J’ai donc choisi la tranquillité. La 970 se justifie car elle permet d’avoir pas mal de puissance tout en évitant de se faire assassiner par son banquier ! Le meilleur choix pour moi de plus Rainbow Siw Siege est offert gratuitement, que demande le peuple ?

Le processeur, le « cerveau de l’ordinateur », est à choisir avec précaution ! J’ai choisi ce i5 car il est le plus puissant avant ceux qui sont dédiés à l’overclocking. Le i7 ne se justifie uniquement que si vous faites du montage vidéos ou photos de façons intensive. Pour tout autre utilisation, notamment le gaming, cela ne sert à rien ! En effet, les jeux vidéo actuels ne savent pas exploiter la puissance de ces i7. J’ai choisi un ventilateur PureRock à la place du ventirad d’origine, afin de garantir une ventilation plus efficace que celle fournie par Intel. Ce dernier est plébiscité un peu partout sur le web.

Pour le lecteur DVD j’ai choisi le moins cher ne gravant presque plus rien. La plupart des lecteurs-graveurs DVD d’entrée de gamme font amplement l’affaire. Je n’ai pas investi dans le Blu-ray, disposant déjà d’un home cinéma juste à côté de mon bureau. Pour l’alimentation, j’ai pris celle de chez LDLC après avoir calculé la puissance demandée pour mes différents composants. Elle est produit par le site marchand : vous pouvez donc y aller les yeux fermés.
Pour la RAM, j’ai choisi 2 barrettes de 8 Go, conseillées par LDLC et nos amis de chez Canard PC. Certains m’ont malgré tout dissuadé d’en prendre 16 Go mais j’ai préféré investir tout de suite afin d’être tranquille à l’avenir. Pour le choix des disques durs, j’ai prix ceux que je connaissais personnellement : le SSD pour Windows afin d’avoir une rapidité d’exécution et un disque dur classique de chez Samsung afin de stocker mes données privées ainsi que mes jeux.

Pour le clavier, je voulais avoir la même sensibilité que le clavier des MacBook Pro. Je me suis donc dirigé vers ce clavier Logitech qui dispose d’un clavier rétroéclairé. Beaucoup de clavier gaming ressemblent à un concours de tunning. Pas de ça chez moi !
Pour la souris, cette Logitech s’impose comme étant la référence à la fois en usage classique tout comme en usage gaming. J’y ai ajouté un petit tapis de souris de chez Steelseries afin d’assurer une glisse exemplaire.

monter-son-pc-souris

Pour l’écran, ça n’a clairement pas été une partie de plaisir ! J’ai longtemps, très longtemps hésité sur le choix de ce dernier. J’ai dû prendre en considération le fait que je dispose d’un petit bureau ainsi que de peu de profondeur pour mon espace de travail. Il est à noter que plus votre écran est grand plus vous devez avoir de la distance entre vous et celui-ci.

J’ai hésité entre cet Asus mais aussi le Dell U2415. J’ai fini par choisir l’Asus car j’avais peur de la définition du Dell, un peu spéciale (1900 x 1200) mais aussi de son pied prédominant.
La question qui s’est posée également, c’est d’avoir un écran qui dispose d’une fréquence de 144 Hz. Pour ceux qui l’ignorent, cette fréquence est utile si votre carte graphique vous permet d’atteindre 144 FPS. (image par seconde). Ne jouant que de temps en temps au FPS et connaissant nos chers éditeurs de jeux qui codent avec les pieds, j’ai abandonné cette idée. Je souhaitais également un écran moderne et qui dispose de la largeur la plus fine possible.

Pour le casque et la webcam, j’ai suivi les conseils, là encore, de nos amis de chez Canard PC qui les ont conseillés pour leur excellent rapport qualité prix, surtout pour le casque. Ne l’utilisant que pour jouer ou communiquer sur Skype. Pour écouter de la musique je dispose du casque Pionner HDJ C70.
A cela s’ajoute des enceintes BOSE 2.0 que j’ai acheté il y a un petit moment. Elles me conviennent parfaitement on apprécie la qualité du travail de l’entreprise américaine.
Enfin on apprécie ma toute nouvelle lampe de bureau Aglaia qui surprend avec son design étonnant.

En plus de son design, cette lampe Full Led permet d’obtenir plusieurs teinte de l’ampoule en fonction de l’activité que vous êtes entrain de faire ainsi que l’intensité de la lumière.

Le Montage des composants

Après plusieurs jours d’attente (interminable), la bête est enfin arrivée!
Aucun problème particulier à signaler si ce n’est le moment où l’ensemble a été monté, rien ne s’allume et c’est le drame !

Autant vous dire que j’ai frôlé la crise de nerfs… Chewie, notre ancien rédacteur avec qui j’étais en ligne sur Skype, pourrait en témoigner ! Cela était dû au fait que le bouton d’allumage de la tour était mal relié. Les instructions du manuel de la carte graphique étaient fausses ! Bien joué les gars…. Si vous vous lancez dans cette entreprise, utilisez des gants en plastique afin d’être sûrs de supprimer toute électricité statique. Cette dernière pourrait en effet faire griller vos composants.  Prenez bien le temps de disposer à part chaque pièce et de lire les instructions du manuel. Ne forcez surtout pas lors de l’insertion de composants et faites preuve de patience.

En cas de problème ne jetez pas tout à travers la pièce : refaites le branchement de chaque pièce, un tout petit détail peut faire dérailler la machine. Personnellement, j’ai particulièrement apprécié cette petite aventure même si je me serais bien passé de cette petite frayeur. Quel pied de se dire « ça, c’est moi qui l’ait fait ! En plus de cette petite configuration, je dispose d’une TV Sony,  de la PS4, de l’Apple TV 3 et d’un ensemble Home-Cinéma 5.1.

Si vous avez des questions ou même des avis sur cette configuration, n’hésitez pas à les poster dans les commentaires !

Choisir et monter son PC
5 1 vote