ERDF, l’exploitant du réseau électrique français a annoncé il y a plusieurs années, qu’il allait implanter dans tous les foyers français un tout nouveau compteur électrique intelligent. Baptisé Linky, celui-ci doit permettre de répondre aux problèmes liés à la production électrique. Cependant, ce nouveau compteur sera connecté et capable de transmettre des données. Quid de l’impact des ondes sur la santé, ou celui des données collectées et le respect de la vie privée ?

Les spécificités de l’électricité et de sa production en France

Avant de rentrer dans le vif du sujet concernant le Linky, il est important de revenir sur la façon dont est produite l’électricité en France et son système de fonctionnement. L’électricité ne peut être stockée en grande quantité. Elle doit en effet être produite et consommée de façon presque immédiate. Si on ne respecte pas cela, c’est le black-out garanti pour l’ensemble du réseau. Par contre, si l’on en produit trop, c’est EDF qui perd de l’argent. Tout l’intérêt est donc de produire juste la quantité suffisante en fonction des besoins des usagers. Jusqu’à présent, nous arrivions plus ou mois à nous en sortir grâce à nos centrales nucléaires qui produisent jusqu’à 75 % de notre électricité d’une part, et grâce au système des heures pleines/heures creuses d’autre part.
Hors, toute cette organisation va finir en lambeaux et risquer de faire tomber notre réseau électrique à cause de plusieurs facteurs.
centrale-nucleaire-edf-mix-energetique
Premièrement, la loi sur la transition énergétique votée en 2015 par le Parlement. Vous pouvez la consulter dans son intégralité ici. Cette loi indique que les énergies produites en France devront être un mix énergétique, 50 % nucléaire, 50 % énergies renouvelables d’ici 2030. Comparées à l’énergie de l’atome, les énergies renouvelables n’ont pas une production constante tout au long de l’année. Les éoliennes ou les panneaux solaires, par exemple, auront une production qui pourra varier tout au long de l’année, mais aussi en fonction de la localisation des points de production de ces énergies renouvelables.  Deuxièmement, le réseau électrique français n’a pas été entretenu en temps et en heure par ERDF. Beaucoup d’usagers, dont moi le premier, ont constaté des pannes plus nombreuses et plus longues. On constate ainsi que, de 1995 à 2005, le budget d’ERDF concernant l’entretien de son réseau, a fortement baissé, passant ainsi de 2.5 milliards à 750 millions d’euros. Cependant, depuis 2005, les investissements sont repartis à la hausse. Mais des problèmes subsistent. Par exemple, ERDF ne peut savoir qu’il y a  une coupure qu’à partir du moment où l’usager contacte l’entreprise.
energies-renouvelables-mix-energetiqueFace à tous ces nouveaux défis, ERDF nous a donc dévoilé le Linky, qui fera partie intégrante d’un réseau électrique intelligent. Ce compteur électrique sera capable de gérer ces nouvelles méthodes de production de l’énergie électrique et ainsi éviter tout black-out. Il pourra aussi indiquer à ERDF dès qu’il n’y aura plus de courant. Ca, c’est pour les points positifs. Nous reparlererons un peu plus tard des aspects un peu moins reluisants. Car comme tout objet intelligent, il sera capable d’analyser et mesurer une ribambelle de choses grâce à ses capteurs.

Les caractéristiques du Linky et son installation obligatoire pour tous

linky-caracteristiques-techniques

source : Canard PC

Le Compteur Linky est produit par six entreprises : Elster, Itron, Sagemcom, Ziv, Langys+Gear et Maec. Chaque entreprise peut choisir les composants en interne qu’il souhaite mais doit tout de même garder une base semblable. N’étant pas un grand spécialiste de l’électricité, je laisse le soin aux professionnels de vous expliquer dans les détails le fonctionnement technique du Linky. On peut constater qu’il intègre un CPL qui pourra communiquer avec ERDF, un écran LCD, une détection d’ouverture afin de détecter toute tentative de fraude et un dispositif de coupure à distance. Ce moyen de coupure fait également débat. En cas de non paiement ou de retard, EDF sera t-il plus prompt à suspendre la ligne ? Un microprocesseur sera de la partie, de même que des sorties de raccordement, un contrôleur de mesure et une sortie dite TIC. Cette sortie contient toute une séries d’informations glanées par les différents capteurs.
Avant d’entrer dans les détails un peu mois reluisants, sachez qu’ il vous est impossible de refuser l’installation de ce nouveau compteur Linky au yeux de la loi. Le compteur appartient aux collectivités locales. Suite à la loi de transition énergétique, aucun procédé légal ne permet de refuser l’installation de ce nouveau compteur. Seule une jurisprudence permettra de refuser l’installation du Linky, jurisprudence qui est pour le moment inexistente à l’heure où nous écrivons cet article.

L’impact du Linky sur la santé

Depuis l’annonce du Linky, une ribambelle d’articles ont été publiés par divers médias faisant état de sa dangerosité. Certains prétendent que ses ondes seraient dangereuses pour l’Homme, et que le Linky serait capable d’épier nos moindres faits et gestes. Ces mêmes personnes qui critiquent le Linky, sont celles qui publient 25 photos par jour de leurs enfants sur Facebook, ou qui font partie des collectifs comme Robin des toits qui voudraient qu’on supprime tous les téléphones portables de la planète et que l’on revienne à l’époque du Minitel. Certes, nous sommes tout-à-fait d’accord que certaines ondes peuvent avoir des effets néfastes sur la santé, mais attention à ne pas céder à la psychose. Tachons de prendre de la hauteur et d’analyser cela sereinement avec des faits et études officielles.
linky_ondes-comparatif
En ce qui concerne les ondes, tous les partis prenant part au phénomène anti-ondes ont vu rouge depuis l’intégration du CPL. Pour ceux qui l’ignorent, un CPL est un signal qui passe par le courant électrique. Des tests très explicites et réalisés dans des conditions diverses ont été faits par l’ANFR, l’Agence National des Fréquences. Les tests ont été effectués en laboratoire ainsi que chez des particuliers.
En laboratoire, à part lors de l’envoi de données la nuit, le Linky émet le même nombre d’ondes électriques qu’un compteur classique 1V/M. Lors de l’envoi de données, il émet légèrement plus 1.1V/M. Avec ces mesures, le Linky est 700 fois inférieur au niveau maximal autorisé par la loi.
En ce qui concerne le champ magnétique, on reste là aussi en dessous des normales maximales (jusqu’à 50 à 90 fois moins élevé que la limite haute fixée). Ensuite, chez le particulier, diverses mesures ont été faites et elle restent aléatoires en fonction des habitations. Bien que supérieures par rapport aux analyses effectuées en laboratoire (de 20 à 60 fois plus élevées), elles restent bien inférieures à la limite légale.
Ainsi, elles sont de 200 à 600 fois inférieures à la limite légale pour le champ magnétique, et 100 à 350 fois pour le champ électrique. De plus, concernant le CPL, les niveaux deviennent minimes dès que l’on est dans l’habitation.
D’autres tests seront aussi réalisés par l’ANFR prochainement, afin d’assurer la population que l’utilisation du Linky ne fait courir aucun risque pour la santé. A titre de comparaison, une plaque à induction émet jusqu’à 56V/M, soit 56 fois de plus que le compteur Linky.

Le Linky est-il un mouchard pour notre vie privée ?

Le combat sur les ondes a presque fait oublier que le Linky avec ses capteurs peut savoir une multitude de choses sur les habitants. De nombreuses informations vont donc être transmises par le compteur chez EDF. Toutes ces informations seront transmises entre minuit et 6 heures du matin chaque jour. La CNIL a cependant posé un nombre de conditions pour valider le déploiement du Linky :

  • Les compteurs Linky seront paramétrés pour enregistrer  en local  – au domicile de l’abonné – la courbe de charge, au pas horaire, et pour une durée maximale d’un an .
  • Le consentement de l’abonné devra être recueilli pour la remontée de la courbe de charge dans le système d’information d’ERDF ainsi que pour la transmission de la courbe de charge aux tiers.
  • L’abonné sera  en position de s’opposer au déclenchement de ce stockage en local, par le biais d’une case à cocher, sans avoir à motiver sa décision
  • L’usager pourra, à tout moment, désactiver ce stockage et purger ses données
    ERDF se pose également en tant que tiers de confiance, et que le client restera seul propriétaire des données de comptage.

Pourquoi la CNIL a t-elle obligé ERDF à ces dispositions ? Grâce à cela, l’entreprise pourra savoir à quelle heure vous vous levez ou vous couchez, combien de personnes sont présentes dans votre habitation. En fonction de cela, elle pourra également fournir des informations à des tiers concernant votre isolation, et les vendre à des entreprises tierces. On peut ainsi également imaginer des nouveaux tarifs plus avantageux pour ERDF grâce à toutes ces données. Attention à vous si vous signez un nouveau contrat suite à l’installation du Linky. Le diable se cache souvent dans les détails d’un contrat.
linky-lesdonnes-prives
Enfin, suite à l’état d’urgence et les moyens renforcés donnés à la justice et aux forces de l’ordre suite aux attentats, il sera tout à fait possible que l’Etat puisse connaitre précisément toutes vos petites habitudes ainsi que les heures auxquelles vous rentrez ou sortez de chez vous. Absolument personne ne pourra empêcher cela, ni un juge, ERDF ou même la CNIL. A l’heure où les abus policiers se multiplient et où l’ONU et le Conseil Européeb des Droits de l’Homme critiquent la France pour le non-respect de ces règles, cela n’est guère rassurant.
Comme tout appareil informatique, le Linky peut techniquement être piraté. Cependant, la chose ne s’annonce guère simple. Hormis physiquement grâce à la sortie TIC, les autres techniques s’avèrent ardues. Les modules des CPL n’ont jusqu’alors jamais été piratés. Le seul véritable moyen ? Un faille de sécurité du côté des centres de traitement de ERDF. Lorsque l’on voit qu’encore récemment, Yahoo a eu 500 millions de comptes piratés, l’entreprise français n’est pas à l’abri d’un événement de ce type…

Conclusion

Comme nous vous l’avons démontré, le Linky dispose de nombreuses choses qui justifient son déploiement par EDF. Pouvoir faire face aux nouveaux moyen de productions, être en phase avec la technologie connectée de 2016 tout en étant sans danger pour la santé. Attention cependant à vos données privées. Faites très attention lorsque que vous signerez un nouveau contrat. Vous pouvez consulter ici quand l’installation de ce nouveau compteur sera effective à votre domicile. Si vous êtes à la recherche de davantage d’informations sur le Linky, je vous conseille l’excellent dossier consultable gratuitement par nos confrères de Canard PC.
Linky-en-fonction

Ce qu’il faut savoir sur Linky le nouveau compteur intelligent d’ERDF
5 1 vote