IL y a un peu plus d’un an, nous publiions notre article sur la fin du web financé par la publicité. Cet article reste malheureusement toujours d’actualité avec la contre-attaque du collectif GESTE.

Ce collectif  regroupe plusieurs grands noms du web français (Le Monde, AFP, Le Figaro pour ne citer qu’eux) : il a décidé d’attaquer cette semaine les bloqueurs de publicité aussi appelé adblockers dans le milieu.
Cette opération consiste à contre-carrer la montée en puissance de ces derniers face au manque à gagner des éditeurs.
geste

Des actions diverses et variées selon les éditeurs

Cette action du GESTE est certes coordonnée afin de mettre en avant cette problématique mais l’action mise en place par les éditeurs varie de façon assez nette avec un rappel à l’ordre ou alors un contenu tout simplement impossible d’accès.
Le Monde affiche un message de son directeur sur le site en indiquant que la publicité est vitale pour eux. Il propose de souscrire à leur offre d’abonnement. Cependant, on peut quand même fermer cette fenêtre et poursuivre la navigation. Une approche pédagogique, la seule utile dans ce genre de cas.
lemonde-geste-adblock
Le Figaro pour sa part rend floue une partie de l’article mais cela peut être ignoré en sélectionnant le texte. Un GIF est également intégré afin d’indiquer au lecteur ce problème et d’inscrire le site en liste blanche afin de laisser passer la publicité. Aucune annonce de l’abonnement premium du Figaro n’est mentionnée, preuve que l’éditeur veut forcer les visiteurs à débloquer la publicité coûte que coûte.
figaro-adblock-gesteLe Parisien, quant à lui, n’y va pas par 4 chemins. Il bloque tout simplement l’article dès qu’Adblock est détecté et n’offre qu’une seule solution : mettre le site web en liste blanche ou souscrire à leur abonnement. Cependant pour l’occasion, Le Parisien propose une offre d’abonnement spécial 1 € pour 3 mois.
leparisien-adbloc-gesteAlors que les trois journaux cités ci-dessus expliquent les raisons de leur blocage, le magazine L’équipe, quant à lui, bloque la navigation mais ne justifie absolument pas pourquoi il agit de la sorte ! Les raisons du blocage ou les raisons qui pousseraient l’internaute à débloquer son Adblock sont également inexistantes.
Il n’offre qu’un guide pour mettre le site web en liste blanche dans son bloqueur de publicité et à souscrire à son offre premium. C’est, selon nous, typiquement le genre de cas qui peut faire fuir le plus rapidement possible un internaute.
lequipe-adbloc-geste

Toujours le même problème mais aucune solution apportée

dispositif-de-suivi-lemonde

Plus d’une dizaine de dispositf de suivi vont vous épiers sur un site sérieux comme Lemonde, imaginer pour ceux qui ne le sont pas….

Depuis la rédaction de notre article sur la publicité , la situation ne s’est pas améliorée. Le financement du web n’a toujours pas trouvé d’offre viable, bien que des offres premium se développent un peu partout. Le point essentiel selon moi est tout d’abord de respecter l’internaute et de le responsabiliser. En ne transformant pas son site en véritable sapin de Noël, avec des pubs qui s’affichent plein écran et impossibles à fermer comme c’est le cas sur certaines versions mobiles de sites web.

En respectant ses données privées, en réduisant la multitude de cookies présents lors de la visite d’un internaute et en assurant une connexion sécurisée, l’internaute rendra à l’éditeur en ligne beaucoup plus qu’en le forçant à mettre son site sur liste blanche. Surtout que cette tactique n’offrira qu’un répit de courte durée. De plus, cela ne re respectera pas l’internaute quand on sait que certaines marquent paient Adblock afin de laisser passer leur publicité. Il est temps de trouver des moyens de financement responsables et éthiques à la fois pour l’éditeur et l’internaute, à l’heure où la neutralité du web va revenir sur le devant de la scène, c’est essentiel.

La politique d’Attractive Area

attractive-area-dispositif-de-suivi

Sur Attractive Area, on respecte vos données privées ! Un seul dispositif de suivi (que l’on compte supprimer dés qu’on aura trouver son remplaçant) et connexion SSL sécurisée !

Pour rappel sur Attractive Area, nous n’avons aucune publicité activée et les seuls cookies présents sont ceux de Google Analytics, afin de suivre et analyser le nombre de visites. Nous essayons d’ailleurs de trouver une solution alternative afin qu’aucun cookie ne soit présent sur notre site web. La connexion est sécurisée grâce à la norme SSL. Enfin, nos moyen de financement sont essentiellement basés sur les liens d’affiliation que nous plaçons dans certains articles et dans notre rubrique Bons plans. Ainsi, nous espérons contribuer à un web éthique et responsable.

Le GESTE attaque les bloqueurs de publicité
5 1 vote