Comme chaque année au début du mois de mai, Google a tenu sa traditionnelle conférence pour les développeurs. Les annonces furent très nombreuses et l’intelligence artificielle s’impose un peu plus dans tous les services de la firme de Moutain View.

Google News, Assistant, Duplex et Map

La première annonce marquante concerne Google News. Il s’agit de la première évolution majeure du service depuis sa création, il y a 15 ans désormais.
Grâce à l’intelligence artificielle, le service sera capable de mieux cibler les informations mises en avant sur la page d’accueil consacrée à un même sujet. Cette personnalisation va plus loin encore grâce aux thèmes favoris de l’utilisateur. Une nouvelle rubrique baptisée « For You » sélectionnera cinq infos du jour en fonction des thèmes de prédilection de son utilisateur. Il sera également possible d’approfondir un sujet et d’accéder à différentes sources sur un même thème et dans différents formats. Enfin, diront certains, il sera désormais possible de s’abonner directement aux médias payants. Google prélèvera bien entendu une commission mais qui restera minime selon la firme. Cette nouvelle version de Google News sera disponible la semaine prochaine dans le monde entier.

Google Assistant continue son bonhomme de chemin, boosté (là encore) par l’IA. Dans sa future version, Assistant pourra avoir une conversation plus naturelle et 6 nouvelles voix viendront enrichir cet aspect vocal. Il sera également possible de poser plusieurs questions enchainées les unes à la suite des autres sans avoir à répéter à chaque fois le fameux « Ok Google ». On ignore en revanche quel devra être l’intervalle de temps entre deux questions. Toujours concernant les échanges entre l’Homme et la machine, Assistant sera capable de comprendre deux questions au sein d’une seule phrase. L’idée derrière est de limiter le nombre d’interactions inutiles. Enfin, sur mobile, Google Assistant gagne en immersion avec davantage d’interaction et l’intégration des cartes façon Google Now. Ces nouveautés débarqueront cet été aux Etats-Unis sur Android dans un premier temps.

Google Maps, a droit à un vaste lifting épaulé par l’IA. L’application s’enrichit de points d’intérêt pour mieux renseigner l’utilisateur qui pourra d’ailleurs donner son avis à la façon du site yelp. Un nouvel onglet, baptisé « For You » , va recenser les intérêts d’un lieu en fonction des données personnelles de l’utilisateur.
L’application numéro un de cartographie est également enrichie grâce à la réalité augmentée. L’application utilisera l’appareil photo pour mieux aiguiller l’utilisateur dans son trajet et l’informer pour tourner à gauche, à droite ou continuer tout droit. De plus, l’application pourra identifier les bâtiments.

Android P

L’OS mobile de Google a eu droit à la présentation de sa prochaine version avec Android P. L’IA va permettre d’enrichir cette nouvelle version de nombreuses fonctionnalités. Grâce au machine learning, la luminosité automatique et l’autonomie pourra être augmentée de près de 30 %. L’OS sera capable de mieux gérer la puissance du processeur notamment pour les applications énergivores.
Les App Actions ont également été dévoilées par Google : il s’agit d’une nouvelle façon de lancer des applications en fonction du contexte, par exemple, lorsqu’on branche des écouteurs ou lorsqu’on effectue une recherche sur Internet.
La navigation sur Android P va être totalement repensée. Exit les boutons physiques, bonjour la navigation par geste comme sur l’iPhone X.
Le bien-être semble être un sujet qui préoccupe Google. Android P inaugurera plusieurs nouveautés en ce sens. Un mode « ne pas déranger » verra le jour dès que l’on retourne sur smartphone, et la fonctionnalité Dashboard informera l’utilisateur sur la façon qu’il a d’utiliser son appareil chaque jour. Toutes les applications pourront envoyer des statistiques sur Dashboard. L’utilisateur pourra paramétrer cette fonctionnalité afin de limiter l’utilisation de certaines applications. Enfin, YouTube pourra vous inviter à prendre des pauses pendant de longs visionnages, et votre écran pourra passer du blanc au noir pour soulager votre cerveau avant d’aller vous coucher. Chose passée inaperçue, mais Google a ouvert son programme Bêta à d’autres constructeurs tel que Sony, Xiaomi, Nokia, Oppo, OnePlus et Essential Phone. Il s’agit de la toute première fois, que la firme américaine ouvre ce programme dédié à des entreprises tiers, seul les Pixels pouvaient en bénéficier. Cette manœuvre devrait permettre à ces constructeurs d’offrir des mises à jours plus rapide et d’enfin réduire la fragmentation d’Android face à Apple.

Le clou du spectacle avec Google Duplex

Le clou du spectacle de cette conférence concerne l’assistant virtuel de Google, avec une nouvelle fonctionnalité baptisée Duplex. Ce nouveau service, testé à titre expérimental pour le moment, pourra prendre rendez-vous à votre place. Il suffira de demander à Assistant de prendre ce fameux rendez-vous et il s’exécutera tout seul. Vous aurez seulement à être précis en ce qui concerne les détails du-dit rendez-vous. Une notification vous sera envoyée une fois que le rendez-vous est validé. Dans l’extrait diffusé lors de la Google I/O, le dialogue semble parfaitement fluide. Cependant, comme dans toute conférence, ce genre d’exemple est répété des centaines de fois avec cette demande précise pour être sûr de ne pas avoir de couac. Reste à savoir si cette expérimentation saura vraiment être utilisable dans la vie de tous les jours. D’autres problèmes pourraient voir le jour, que faire en cas d’erreur ? Qui est responsable ?
Le débat sur le pouvoir laissé aux intelligences artificielles risque de revenir encore une fois sur le devant de la scène si le Google Duplex est commercialisé.

Google I/O 2018 : IA pour tous
5 1 vote