Voilà maintenant quelques semaines qu’Intel a dévoilé sa nouvelle génération de processeurs, baptisée Skylake. Elle est très attendue par les connaisseurs du marché. En effet, elle a subi divers retards, dus  a des reports techniques de la part d’Intel, mais surtout à cause du fait qu’Intel domine le marché (AMD, son principal concurrent, étant bien loin derrière et ne pouvant pas lui faire face).

Skylake, le remplaçant d’Haswell

Skylake remplace donc Haswell, la génération précédente qui avait été lancée en 2013. Haswell fut introduite avec une gravure en 24 nanomètres ; s’en est suivi, l’année suivante, une miniaturisation en 14 nanomètres. Cette technique d’Intel, intitulée « tic » et « tac », est la base de la stratégie industrielle. La gravure en 14 nanomètres va être utilisée par le fondeur pour cette génération Skylake.


La gravure en nanomètre, qu’est ce que c’est ?

Diminuer la finesse de gravure permet de produire plus de processeurs et permet donc d’abaisser leur coût de fabrication. Cette technique permet également de diminuer la consommation du processeur et donc la quantité de chaleur produite, ce qui permet d’abaisser la consommation d’énergie et de monter plus haut en fréquence. Une finesse de gravure accrue permet également de loger plus de transistors dans le core du processeur et donc d’ajouter des fonctionnalités supplémentaires, tout en gardant une surface aussi compacte que les générations précédentes.
gravure-nanometre-intel

La stratégie d’Intel consiste ainsi à créer une nouvelle plateforme la première année et de miniaturiser ses composants l’année suivante. Nous verrons donc cette génération de processeurs à son niveau optimum en 2016. (Des rumeurs font l’écho d’une finesse de gravure en 10 nanomètres).

Spécialement pensé pour Windows 10

Intel a annoncé que ses processeurs ont été développés en collaboration avec Microsoft afin que Windows 10, le dernier OS du géant américain, soit le mieux optimisé. Ainsi, il sera possible d’utiliser la reconnaissance faciale pour vous connecter à votre système via  Windows Hello et la caméra Intel Realsense.

source image : bidnessetc.com

source image : bidnessetc.com

Cortana, l’assistant personnel de Windows 10, sera davantage réactif avec un temps de latence réduit. Ce partenariat entre ces deux géants prend tout son sens : avoir une meilleur expérience utilisateur favorisera le switch vers Windows 10, tout comme l’achat de nouveaux PC et donc de processeurs Intel. Du gagnant gagnant pour les deux parties !

Plus de 50 processeurs répartis en 4 gammes

Intel a donc prévu une cinquantaine de processeurs répartis en 4 gammes, dans le but de couvrir tous les besoins de l’utilisateur. Il est vrai qu’un PC de joueur n’a pas besoin des mêmes caractéristiques qu’une tablette.
La série Y est destinée aux terminaux comme les tablettes et détachables “deux-en-un”. Les fréquences proposées iront de 0.9 à 1.5 GHz avec un mode turbo variant de 2 à 3.1 GHz. La puce graphique sera une Intel Graphics 515.
La gamme U est prévue pour les laptops ultra-portables et les mini-PC, avec une puissance de 1.8 à 3.3 GHz. Le mode turbo s’étalonnera de 2.7 à 3.6 GHz. Pour le GPU, plusieurs puces seront disponibles : 520, 540 et 550.
La série H est destinée essentiellement aux appareils mobiles, qui nécessitent un maximum de puissance. Intel annonce des fréquences allant de 2,3 à 2,9, et mode Turbo d’une puissance de 2,7 à 3,8 GHz. Intel nous annonce également plus de puces graphiques selon les modèles ,avec la 530 et la P530.
L’ultime gamme, baptisée S, est destinée aux ordinateurs de bureau. Ses processeurs bénéficieront d’une fréquence de 2.2 à 4 GHz. Certains modèles bénéficieront d’un mode turbo de 2.5 à 4.2 GHz. Pour cette série, Intel compter incorporer les GPU 510 et 530.
Etant donné le nombre de références, nous ne pouvons être exhaustifs. Vous pouvez retrouver ci-dessous une synthèse complète de tous les processeurs de la gamme Skylake.

Que faut-il attendre de ses nouveaux processeurs ?

D’après Intel, cette nouvelle gamme de processeurs permet de multiplier les performances globales de l’ordinateur jusqu’à 30 fois dans plusieurs secteurs : rapidité, 3D et autonomie de l’appareil.  Les vidéos 4K ainsi que le traitement photo se fera aisément, les fabricants pourront concevoir des appareils plus fins et légers de 50 % et une vitesse de démarrage beaucoup plus rapide. Impressionnant sur le papier, mais uniquement valable pour du matériel assez âgé. Dans le cas contraire, comptez sur une évolution des performances de moins de 10 %. Ce n’est absolument pas suffisant et d’après divers tests glanés sur le web, notamment ceux de hardware.fr, cela se confirme.

Intel au chevet du PC
Intel

Intel espère avec ses nouveaux processeurs relancer le marché du PC qui, hormis celui spécialisé du gaming, est en baisse. En effet, nombre d’utilisateurs sont équipés depuis un petit moment. Le frondeur base sa stratégie pour pousser au renouvellement du matériel de ses clients avec un gain net des performances, comme l’explique son partenariat avec Microsoft. Mais l’entreprise américaine va devoir faire face à des problèmes d’approvisionnement : ses nouveaux processeurs sont tous en pénurie. Elle doit en effet fabriquer tous ses processeurs avec une finesse de gravure de 14 nanomètres mais ses usines n’arrivent pas à suive la cadence à cause de divers problèmes techniques (après avoir eu les mêmes soucis pour la génération précédente). Cette pénurie viendra-t-elle compliquer sa position dominante sur le marché ? Ses usines étant la pierre angulaire de sa position dominante sur le marché, ne reste plus qu’à AMD de réagir et profiter de ce léger couac. Cependant, les rumeurs de rachat de AMD se font de plus en plus pressantes….

Intel présente ses processeurs Skylake
5 1 vote