Une durée de vie limitée des appareils électroniques pour pousser à la consommation  

Obsolescence programmée

L’obsolescence programmée est un terme un peu barbare, mais qui décrit une réalité que presque tout le monde a déjà connu. En effet, nous avons tous une chaîne hifi ou autres appareils électroniques qui durent depuis des dizaines d’années, alors que les nouveaux appareils tombent en rade de façon extrêmement mystérieuse … C’est sûrement un coup de Kim Jong-Un … ou bien il s’agit d’une technique utilisée par les grands industriels pour limiter la durée de vie des appareils qui embarquent de l’électronique : cela va de l’aspirateur à la TV, en passant par le smartphone et même la machine à café !

Cette technique est un concept initialement élaboré pendant les années 30 afin de pousser à la consommation les ménages, pour relancer la croissance et l’économie pendant la grande crise du 20e  siècle … Un écho qui nous semble si familier, avec cette crise qui touche les pays occidentaux depuis 2008 !

Officiellement, hormis dans les années 30 pendant la grande dépression, General Electric, Philips et Osram sont les seuls a avoir été pris sur le fait et ont été condamnés ; même si plus ou moins tous les industriels pratiquent cette technique, afin de pouvoir vendre leurs nouveaux produits. D’ailleurs dans les années 30, Bernard London a écrit un livre « la nouvelle prospérité » titre charmant qui définit l’obsolescence programmée !

Néanmoins, deux groupes ont recours à cette technique et cela été prouvé par diverses associations de protection de consommateurs en Europe et aux Etats-Unis : il s’agit d’Apple et de Samsung ! Surpris ? Pas vraiment non…

Obsolescence programmée Apple Ipod

Pour la pomme croquée

  • Il s’agit de forcer au maximum les anciens possesseurs d’iPhone et de Mac à remplacer leurs anciens modèles en limitant l’accès de leurs appareils aux derniers systèmes (notre correcteur d’articles peut en témoigner !) qui demandent toujours plus de puissance, alors que la durée de vie technique de ces appareils n’est pas arrivée à son terme.
  • En utilisant des ports propriétaires et non universels comme le port lighting (l’utilisation des ports universels est rendue obligatoire par l’Europe) en soudant la batterie à l’appareil ce qui empêche tout remplacement de la batterie défectueuse, et avec des vis de fixations dites Torx introuvables et infaisables par quiconque, hormis en passant par Apple, ce qui coûte plus ou moins le prix de l’appareil.
  • En ne respectant pas la garantie de deux ans, chose obligatoire en France si vous achetez votre appareil via l’Apple Store.

Apple a toujours trouvé des solutions à l’amiable en donnant de très grosses sommes d’argent aux différents plaignants qui ont été médiatisés, afin d’éviter un procès en justice.

Les condensateurs Samsung bas de gamme

Les condensateurs Samsung bas de gamme

Pour le géant Coréen

  •  Ici pour Samsung, il s’agit principalement de ses télévisions où la firme n’installe que des condensateurs qui ne tiennent que 2000 heures ( soit une utilisation d’un peu plus de 2 ans…) et ainsi obliger l’acheteur à payer la réparation au prix fort ou acheter une nouvelle télé !
  • Sachant que si vous êtes un peu bricoleur, avec 2€ d’achat pour ces condensateurs et un peu d’huile de coude, votre télé peut être de nouveau utilisable pour au moins 5 ou 6 ans.
  • C’est un acte délibéré de la part de Samsung car, pour l’entreprise coréenne, installer des condensateurs avec une plus grande durée de vie ne lui coûterait que quelques centimes supplémentaires.

Samsung doit d’ailleurs faire face à de nombreuses « class-action » (action en justice groupée aux USA).

Puni par la loi, mais très difficilement applicable dans la réalité
L'assemblée national vote la loi contre l'obsolescence programmée

Ce décret de la loi de consommation votée par l’Assemblée Nationale et le Sénat, sanctionne désormais depuis le 1er Mars l’obsolescence programmée. Sur le papier c’est bien beau, mais que dit la loi ?

Tout stratagème par lequel un bien voit sa durée de vie sciemment réduite dès sa conception, limitant ainsi sa durée d’usage pour des raisons de modèle économique.

Tout d’abord, il faut préciser que cet intitulé de loi a été modifié, il devait être inséré la notion de tromperie, mais suite aux pressions des entreprises françaises, cela a été supprimé …

Théoriquement parlant, il suffit de pouvoir prouver comme la loi l’indique, que la durée de vie d’un appareil a été délibérément réduite mais aussi de quel type d’obsolescence il s’agit ! Facile en théorie, extrêmement difficile dans la pratique.

Mille et un types d’obsolescence peuvent être utilisés :

  • Défaut d’une seule pièce, ou d’un appareil dans son intégralité ?
  • Obsolescence due au fait qu’une pièce n’est plus trouvable ou construite ?
  • Un problème dû à un défaut logiciel ?
  • Obsolescence due au changement d’une réglementation ?

Bref, dans les faits, il sera extrêmement difficile de le prouver, il faudra de longs mois d’expertises et de procédures judiciaires pour arriver à un jugement en bonne et due forme. Mais cela envoie un signal encourageant aux acteurs du marché, mais qui ne devrait pas faire trembler outre mesure des géants comme Apple ou Samsung qui gagnent des milliards à travers le globe.

A noter que cette loi incorpore également une note sur les pièces détachées :

“Soit portée à la connaissance du consommateur la durée de disponibilité des pièces détachées essentielles aux biens qu’il achète. »

Pour être plus clair : pour chaque achat d’appareils électroniques, les constructeurs seront obligés de faire savoir aux consommateurs la durée de disponibilité des pièces détachées au moment de l’achat ; et fournir aux vendeurs et réparateurs ces éléments dans un délai de 1 à 2 mois.

Cette précision est selon moi la vraie bonne nouvelle de ce décret, pour le reste ça ne va rien changer pour nous, consommateurs. Le seul conseil que je vous donne, si vous avez affaire à un produit qui souffre d’obsolescence programmée : le réparer si possible en utilisant notre ami Google, changer de marque, acheter un produit qui soit plus qualitatif et surtout fouiller le net à la recherche des tests/avis sur le produit recherché, investir un peu plus, garder votre appareil le plus longtemps, tant que vous êtes gagnant et en prime, c’est bon pour la planète ! C’est ce que j’ai toujours fait, et j’ai eu très peu de mauvaises surprises sauf avec ma dernière télé qui  a rendu l’âme … je vous le donne en mille : c’était une Samsung 😉

Des reportages instructifs sur l’obsolescence programmée 

Si le sujet vous intéresse, je vous encourage vivement à regarder ces deux reportages de France 2 et Arte qui sont ô combien révélateurs de ce fléau qu’est l’obsolescence programmée.

Sources

http://www.lemondenumerique.com/article-31252-la-fin-de-l-obsolescence-programmee-en-france.html
http://obsolescence-programmee.fr/exemples-symboliques/iphone-ipad-ipod-et-mac-dapple/
http://www.consoglobe.com/obsolescence-programmee-appareils-cg

La fin de l’obsolescence programmée dans l’Hexagone ?
5 1 vote