Accueil International Guerre d’Ukraine : plus de 400 entreprises ont cessé leurs activités en...

Guerre d’Ukraine : plus de 400 entreprises ont cessé leurs activités en Russie après les sanctions américaines

110

Plus de 400 entreprises ont cessé leurs activités commerciales en Russie, à la suite des sévères sanctions américaines contre le pays pour son invasion de l’Ukraine, a déclaré vendredi le fondateur d’une société de logiciels basée aux États-Unis, Bobby Balachandran.

« Aux dernières nouvelles, plus de 400 entreprises ont décidé de soutenir le gouvernement pour qu’il cesse de faire des affaires avec la Russie », a déclaré Balachandran, ajoutant que sa propre société Exterro avait cessé ses activités en Russie.

Balachandran a fait ces observations en parlant à ANI dans le bureau de Coimbatore de la société.

« Nous suivons les normes gouvernementales. Donc, actuellement, nous ne faisons pas affaire avec la Russie à ce stade », a déclaré Balachandran à l’ANI.

Interrogé sur le type de logiciels qui sont désormais refusés à la Russie à la suite des sanctions, il a déclaré : « C’est dans tous les domaines… la banque, les produits de consommation… les jeux… les logiciels sont la bouée de sauvetage aujourd’hui, donc si tu n’as pas ça (alors c’est difficile) »

Lire aussi:  La Nouvelle-Zélande signale 14 120 nouvelles infections communautaires de Covid-19

« Si vous regardez les types de logiciels que nous utilisons, nous utilisons Facebook, Instagram, LinkedIn… tout est fabriqué en Amérique », a-t-il ajouté.

Il a décrit la situation en Ukraine au milieu du conflit en cours comme « très triste », déclarant que « notre cœur va aux personnes qui en sont touchées (le conflit) ».

La Russie a lancé son invasion de l’Ukraine le mois dernier, le 24 février, après avoir reconnu les régions séparatistes ukrainiennes de Donetsk et Louhansk comme des « républiques indépendantes ». Depuis lors, la Russie continue d’affirmer que le but de ses opérations est de « démilitariser » et de « dénazifier » le pays.

Les actions russes ont été immédiatement condamnées par presque tous les pays occidentaux, qui ont mis en place de sévères séries de sanctions visant l’économie russe et des personnes clés.

Lire aussi:  198 Ukrainiens tués dans l'invasion russe, selon le ministre ukrainien de la Santé

Le conflit qui est maintenant entré dans son deuxième mois a provoqué une grave crise humanitaire avec des millions de réfugiés fuyant vers les pays occidentaux voisins, dont la Pologne, la Roumanie, la Moldavie et la Hongrie.

La présidente de l’Union européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé mercredi un paquet économique de 3,4 milliards d’euros pour soutenir les pays de l’UE accueillant ceux qui fuient la guerre.

Au 24 mars, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) a enregistré un total de 2 788 victimes civiles dans le pays, dont 1 081 tués et 1 707 blessés. Le bureau du procureur général d’Ukraine a fait état de 135 enfants tués dans le conflit au 25 mars.

Article précédentLe Programme alimentaire mondial de l’ONU condamne l’attaque contre un convoi humanitaire au Soudan
Article suivantVote de censure: le Premier ministre pakistanais Imran Khan obtient un répit le week-end