Accueil International Intensifier les achats, assouplir les taux : ce que la BOJ peut faire...

Intensifier les achats, assouplir les taux : ce que la BOJ peut faire pour faire grimper les rendements obligataires japonais

75

Les perspectives d’un resserrement accéléré de la politique américaine ont poussé les rendements des obligations d’État japonaises (JGB) à 10 ans de référence à des sommets de six ans supérieurs à 0,2 %, proches du plafond implicite de 0,25 % que la BOJ fixe autour de son objectif de 0 %.

La spéculation selon laquelle la BOJ pourrait changer l’objectif de son contrôle de la courbe des rendements en une note à cinq ans par rapport à la note à 10 ans a également poussé le rendement du JGB à cinq ans à un sommet de six ans et au-dessus de zéro.

Les analystes de JPMorgan affirment que les attentes d’un tel ajustement de la politique ont déjà rendu les banques nationales et les investisseurs à long terme réticents à acheter plus de JGB, et certains parient même là-dessus par le biais de positions courtes sur des contrats à terme sur obligations.

DANS QUELLE MESURE LA BOJ EST-ELLE INQUIET DES RÉCENTES AUGMENTATIONS DES RENDEMENTS ?

Pas grand-chose, du moins pour l’instant. Le sous-gouverneur Masazumi Wakatabe https://www.Reuters.com/world/asia-pacific/boj-deputy-governor-wakatabe-says-premature-tighten-monetary-policy-now-2022-02-03 a déclaré qu’il ne voyait aucun problème avec des hausses récentes alors que le rendement à 10 ans évoluait dans la bande implicite de 50 points de base fixée autour de l’objectif de la BOJ.

La hausse des rendements et de l’activité commerciale, en fait, apaise certaines inquiétudes parmi les décideurs politiques selon lesquelles l’énorme présence de la BOJ dans les JGB évince les investisseurs privés et draine la liquidité du marché.

Lire aussi:  Poutine ne peut pas gagner sa guerre "non provoquée et illogique", selon un haut responsable de l'OTAN

Pour redonner vie au marché dormant du JGB, la BOJ a précisé dans un examen de la politique en mars de l’année dernière qu’elle permettrait au rendement du JGB à 10 ans de se déplacer de 25 points de base sur l’une ou l’autre taille de zéro.

Une hausse naturelle des rendements du JGB, tirée par les perspectives de taux d’intérêt américains plus élevés, est donc une évolution bienvenue pour les décideurs de la BOJ qui s’inquiètent des effets secondaires d’un assouplissement prolongé.

QUAND LA BOJ INTERVENIRAIT-ELLE ?

Alors que la BOJ permettra au rendement à 10 ans de se déplacer librement dans sa bande implicite, son objectif reste de maintenir les coûts d’emprunt bas pour stimuler l’économie.

Lors de l’examen de la politique de mars de l’année dernière, la BOJ a conclu que toute augmentation des coûts d’emprunt ne nuira pas beaucoup à l’économie – tant que le rendement à 10 ans reste inférieur à 0,25 %.

La BOJ devrait ainsi freiner toute remontée du taux 10 ans au-dessus de 0,25%. Et la banque centrale pourrait intervenir avant ce niveau, si elle juge une hausse trop rapide ou motivée par des facteurs non conformes aux fondamentaux.

QUELS OUTILS LA BOJ UTILISERAIT-ELLE ?

L’arme la plus puissante serait de proposer l’achat d’un nombre illimité de JGB à 10 ans à un prix fixe. La BOJ peut continuer à le faire aussi longtemps que nécessaire pour maintenir les rendements sous contrôle.

Lire aussi:  Le yen tombe à de nouveaux plus bas en cinq ans ; Le Covid-19 nuit au yuan chinois

Mais déployer cet outil pourrait être risqué. Cela obligerait la BOJ à continuer d’acheter des obligations de manière agressive, une décision qui pourrait saper ses efforts pour dénouer progressivement ses actifs et permettre aux forces du marché de faire davantage monter les prix des obligations.

La BOJ pourrait ainsi adopter une approche plus souple, comme mener des opérations d’achat d’obligations non programmées ou augmenter le montant d’obligations qu’elle achète lors d’opérations de marché programmées.

L’AUGMENTATION DES RENDEMENTS INCITERAIT-ELLE LA BOJ À CIBLER DES JGBS PLUS COURTS ?


Si les rendements obligataires mondiaux continuent d’augmenter, la BOJ pourrait envisager de relâcher son emprise sur les taux d’intérêt à long terme.

Le déplacement de l’objectif zéro vers une durée plus courte que la note actuelle de 10 ans pourrait faire partie des options. Mais une telle décision ne se produira pas de si tôt, avec la reprise économique encore fragile et l’inflation https://www.Reuters.com/markets/asia/japans-dec-consumer-inflation-hovers-near-2-year- high-2022-01-20 éloigné de l’objectif de 2% de la BOJ.

L’espoir des décideurs de la BOJ est que les marchés accentuent la courbe des rendements et atténuent la pression sur les institutions financières touchées par des années de resserrement des écarts.

Article précédentInstagram déploie des fonctionnalités de suppression en bloc et un contrôle de sécurité dans le monde entier
Article suivantParis dit que Poutine a accepté de ne lancer aucune nouvelle manœuvre près de l’Ukraine pour l’instant