Accueil International La F1 continue de courir malgré un incendie à proximité suite à...

La F1 continue de courir malgré un incendie à proximité suite à l’attaque d’un dépôt pétrolier

73

Malgré un incendie qui a fait rage dans un dépôt pétrolier à proximité à la suite d’une attaque, le Grand Prix d’Arabie saoudite a maintenu ses activités comme d’habitude vendredi soir. La course de Formule 1 de dimanche devait également avoir lieu.

Après que les rebelles houthis du Yémen ont reconnu avoir lancé des attaques contre le royaume, la télévision d’État saoudienne a déclaré qu’une opération hostile visait le dépôt pétrolier de Djeddah, qui a pris feu lors du premier entraînement à environ 11 kilomètres (sept miles) du circuit de la corniche de Djeddah.

Malgré cela, la deuxième pratique a été retardée de seulement 15 minutes à la suite d’une rencontre entre les pilotes, les directeurs d’équipe, le directeur général de la F1 Stefano Domenicali et Mohammed Ben Sulayem, président de l’instance dirigeante du sport automobile FIA.

Une autre rencontre était prévue plus tard vendredi entre Domenicali et les directeurs d’équipe.

Le promoteur de la course Saudi Motorsport Company a déclaré que rien ne changerait en ce qui concerne les troisièmes essais et qualifications prévus samedi et la course dimanche.

Lire aussi:  Près de la moitié des 500 minutes de tests Covid-19 gratuits de Biden toujours non réclamés

Nous sommes au courant de l’attaque de la station de distribution d’Aramco à Djeddah en début d’après-midi et restons en contact direct avec les autorités saoudiennes, a indiqué le SMC dans un communiqué.

Le programme du week-end de course se poursuivra comme prévu. La sûreté et la sécurité de tous nos invités continuent d’être notre principale priorité et nous sommes impatients d’accueillir les fans pour un week-end de courses et de divertissements de qualité. »

Alors que l’Arabie saoudite et son géant pétrolier, Saudi Aramco, n’ont pas immédiatement reconnu l’incendie, il semble qu’il soit centré sur le même dépôt de carburant que les Houthis ont attaqué ces derniers jours.

Un photojournaliste de l’Associated Press couvrant le premier entraînement a vu la fumée s’élever au loin à l’est, juste après 17 h 40, heure locale. Au fur et à mesure que les flammes montaient, les sommets des réservoirs de l’usine de vrac étaient clairement visibles.

Lire aussi:  Les États-Unis suivent de près les développements de l'attaque terroriste de Tel-Aviv : Blinken

Lors de la deuxième séance d’essais, le pilote Ferrari Charles Leclerc a mené la séance éclairée avec 1,4 seconde d’avance sur Max Verstappen, l’ayant également battu lors de la première séance d’essais. Le septuple champion de F1 Lewis Hamilton s’est amélioré par rapport à plus tôt mais n’était que cinquième, devant son coéquipier Mercedes George Russell en sixième.

Auparavant, les conducteurs ne semblaient pas affectés par l’explosion à proximité et se concentraient lors des premiers essais. Leclerc l’a mené par 0,116 seconde de Verstappen.

Mais Mercedes a de nouveau lutté avec le poids de sa voiture et a rebondi sur la piste. Hamilton a terminé neuvième et Russell 15e.

Leclerc a remporté la course d’ouverture de la saison de dimanche dernier à Bahreïn, où Verstappen et son coéquipier Red Bull Sergio Perez n’ont marqué aucun point après avoir abandonné vers la fin de cette course.

Article précédentLe laboratoire du CERN, qui détruit des atomes, renforce ses mesures contre la Russie et la Biélorussie
Article suivantLe turc Erdogan s’entretient par téléphone avec le président ukrainien Zelenskyy