Accueil International La première dame d’Ukraine relaie les horreurs de la guerre et appelle...

La première dame d’Ukraine relaie les horreurs de la guerre et appelle à une zone d’exclusion aérienne

66

La première dame ukrainienne Olena Zelenska a publié sa première déclaration publique dans une lettre adressée à la communauté mondiale.

Dans le communiqué, elle relaie les horreurs de la guerre, notamment pour les femmes et les enfants. Elle a également nommé quelques enfants victimes de la guerre jusqu’à présent :

« Alice, huit ans, qui est morte dans les rues d’Okhtyrka alors que son grand-père tentait de la protéger. »

« Polina de Kiev, qui est morte dans le bombardement avec ses parents. »

« Arseniy, quatorze ans, a été touché à la tête par un accident et n’a pas pu être sauvé car une ambulance n’a pas pu l’atteindre à temps à cause d’incendies intenses. »

« Quand la dit qu’elle ‘ne fait pas la guerre aux civils’, je prononce d’abord les noms de ces enfants assassinés », a déclaré Olena Zelenska.

Lire aussi:  Édimbourg en Écosse adopte une résolution pour une plus grande coopération avec Taïwan

Elle a remercié le soutien de la communauté internationale et des nations voisines qui ont permis aux réfugiés d’entrer, a rapporté la BBC.

Elle a également répété les appels de son mari, le président Volodymyr Zelensky, pour que les pays occidentaux déclarent une zone d’exclusion aérienne. L’OTAN a résisté à cette action parce qu’elle impliquerait probablement des forces occidentales s’engageant militairement avec des avions russes.

« Nous avons besoin de ceux qui sont au pouvoir pour fermer le ciel. Fermez le ciel et nous gérerons nous-mêmes la guerre sur le terrain », a ajouté la Première dame ukrainienne.

« Avec cette lettre, je témoigne et dis au monde : la guerre en Ukraine n’est pas une guerre « quelque part là-bas ». C’est une guerre en Europe, près des frontières de l’UE. »

Lire aussi:  La Russie revendique l'attaque d'un missile dans une gare ukrainienne

« Si nous n’arrêtons pas le président russe Vladimir Poutine, qui menace de déclencher une guerre nucléaire, il n’y aura pas d’endroit sûr dans le monde pour aucun d’entre nous. »

–IANS

int/khz/

Article précédentLa dette publique du Pakistan augmente de 9,5 % de juillet 2021 à janvier 2022
Article suivantNovak Djokovic non vacciné dit qu’il est hors d’Indian Wells, Miami