Accueil International La Russie privée des droits d’organisation du Championnat mondial junior 2023 de...

La Russie privée des droits d’organisation du Championnat mondial junior 2023 de l’IIHF

102

Lors d’une réunion extraordinaire, le Conseil de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) a évalué l’impact de la situation actuelle entre la Russie et l’Ukraine.

« L’IIHF condamne fermement l’usage de la force militaire et demande instamment l’utilisation de moyens diplomatiques pour résoudre les conflits », a déclaré un communiqué officiel.

Au cours de la réunion, la suspension de toutes les équipes nationales et clubs russes et biélorusses de la participation dans toutes les catégories d’âge et dans toutes les compétitions ou événements de l’IIHF jusqu’à nouvel ordre a été convenue.

La Russie a également été dépouillée des droits d’organisation du Championnat du monde junior 2023 de l’IIHF et ces deux actions ont été initiées par le Conseil afin de permettre à l’IIHF d’assurer la sécurité des Championnats de l’IIHF et de tous les joueurs, officiels et fans participants.

Lire aussi:  Des éditeurs européens déposent une plainte antitrust contre Google

Tout impact sportif potentiel de la décision du Conseil sur le classement et la promotion/relégation du tournoi sera annoncé dans les semaines à venir.

Le Championnat mondial junior 2023 de l’IIHF devait avoir lieu du 26 décembre 2022 au 5 janvier 2023. L’IIHF entamera des discussions dans les mois à venir pour trouver un nouvel hôte pour l’événement.

La décision de déplacer l’événement a été prise principalement par souci de la santé et du bien-être de tous les joueurs, officiels et fans participants. Le Conseil de l’IIHF a également exprimé de profondes inquiétudes quant à la sécurité de la liberté de mouvement des joueurs et des officiels vers, depuis et à l’intérieur de la Russie. Le Conseil de l’IIHF a également pris en compte la violation par le gouvernement russe de la Trêve olympique, qui a été adoptée en décembre 2021 en tant que résolution de l’ONU par l’Assemblée générale des Nations Unies. La rupture de la trêve olympique a conduit à une condamnation par la commission exécutive du Comité international olympique la semaine dernière.

Lire aussi:  Plus grande que Wuhan, l'épidémie de Hong Kong défie le livre de jeu "Covid Zero" de la Chine

Le Conseil de l’IIHF n’a pas exclu la possibilité d’autres actions ayant un impact sur les événements futurs ou d’autres activités de l’IIHF, mais espère avant tout une résolution rapide et pacifique de la guerre.

« Nous avons été incroyablement choqués de voir les images qui sont sorties d’Ukraine. J’ai été en contact étroit avec des membres de la Fédération ukrainienne de hockey sur glace et nous espérons pour tous les Ukrainiens que ce conflit pourra être résolu de manière pacifique et sans le besoin de plus de violence », a déclaré le président de l’IIHF, Luc Tardif.

Article précédentBooster critique car les anticorps induits par le vaccin COVID-19 diminuent en 6 mois, ne protègent pas contre Omicron
Article suivantUne étude révèle que l’apprentissage de l’hippocampe se détériore chez les rongeurs femelles et s’améliore chez les mâles pendant la puberté