Accueil International L’Arabie saoudite transfère une participation de 80 milliards de dollars d’Aramco à...

L’Arabie saoudite transfère une participation de 80 milliards de dollars d’Aramco à un fonds de richesse

100

L’Arabie saoudite a transféré une participation de 80 milliards de dollars dans Aramco au fonds souverain du royaume, renforçant ses actifs avant les plans visant à exploiter pour la première fois les marchés de la dette.

Le transfert du gouvernement «renforcera la position financière solide et les cotes de crédit élevées du fonds à moyen terme», a déclaré le Fonds d’investissement public, ajoutant qu’il «s’appuie sur la valeur de ses actifs et les rendements de ses actifs sous gestion pour son stratégie de financement.

L’accord Aramco, qui transfère essentiellement un actif d’une poche du gouvernement à une autre, est la dernière mesure prise pour renforcer les actifs du fonds. Le PIF, qui a obtenu ses premières cotes de crédit ce mois-ci avant une éventuelle vente d’obligations, avait auparavant reçu des milliards de dollars des réserves de la banque centrale et reçu des terrains gratuits pour développer des projets.

Cette décision fait également suite à des personnes proches du dossier qui ont déclaré la semaine dernière que le gouvernement avait eu des entretiens avec des conseillers sur une éventuelle deuxième offre d’actions Aramco, qui pourrait rapporter plus que son offre publique initiale.

Lire aussi:  Guerre d'Ukraine: la zone séparatiste dément les allégations de rassemblement des troupes russes

L’introduction en bourse d’Aramco en 2019 – au cours de laquelle elle a vendu environ 2% de ses actions à la bourse de Riyad – a levé près de 30 milliards de dollars. L’argent a été transféré au fonds de richesse et était destiné à soutenir les investissements visant à détourner la plus grande économie arabe de la dépendance aux ventes de pétrole.

L'Arabie saoudite transfère une participation de 80 milliards de dollars d'Aramco à un fonds de richesse

Le transfert de participation « pourrait être un indicateur que nous pourrions nous attendre à une offre secondaire d’Aramco », a déclaré Thamer AlSaeed, directeur des investissements de Mad’a Investment, basé en Arabie saoudite. L’année dernière, le PIF a levé 3,2 milliards de dollars en vendant une partie de sa participation dans Saudi Telecom Co. via une offre secondaire.

La flambée des prix du pétrole avec la réouverture de l’économie mondiale a contribué à faire passer le cours de l’action d’Aramco d’un creux de 27,8 riyals en mars 2020 à 37,3 riyals, ce qui lui donne une capitalisation boursière de près de 2 000 milliards de dollars. Aramco se négocie à 19 fois son bénéfice par action estimé pour l’année à venir.

Lire aussi:  La Corée du Sud va envoyer des fournitures militaires et médicales non létales à l'Ukraine

Aramco est la plus grande compagnie pétrolière du monde et aide à financer le plan du prince héritier Mohammed bin Salman pour transformer et diversifier l’économie saoudienne. Le fonds de richesse, également présidé par le prince héritier, a présenté un plan pour porter ses actifs sous gestion à environ 1,1 billion de dollars d’ici 2025, tout en investissant 40 milliards de dollars par an dans l’économie locale.

Le fonds est un investisseur clé dans le développement de nouvelles industries comme le divertissement et le tourisme. Depuis 2015, le PIF a augmenté les actifs sous gestion d’environ 150 milliards de dollars à 500 milliards de dollars.

Son gouverneur Yasir Al-Rumayyan est également président d’Aramco.

Article précédentLa Chine devrait renouveler ses prêts à moyen terme, un changement de taux n’est pas prévu
Article suivantLe gouvernement sud-coréen va créer un fonds pour faire face aux défis de la chaîne d’approvisionnement