Accueil International Le site de stockage de pétrole Saudi Aramco touché par une attaque...

Le site de stockage de pétrole Saudi Aramco touché par une attaque Houthi, un incendie éclate

82

La coalition a déclaré que ses frappes aériennes de samedi visaient des « sources de menace » dans la capitale contrôlée par les Houthis, Sanaa, et la ville portuaire de Hodeidah sur la mer Rouge. [L2N2VT00H]

« Installations vitales »

« À un moment où les parties doivent se concentrer sur la désescalade et apporter les secours vitaux nécessaires au peuple yéménite avant le mois sacré du Ramadan, les Houthis poursuivent leur comportement destructeur et leurs attaques terroristes imprudentes contre les infrastructures civiles », a déclaré Blinken. .

Le week-end dernier, un assaut des Houthis contre le royaume a provoqué une baisse temporaire de la production d’une raffinerie et un incendie dans un terminal de distribution de produits pétroliers. Le 11 mars, le groupe a pris pour cible une raffinerie à Riyad, provoquant un petit incendie.

Lire aussi:  Dubaï, qui fait la fête, réfléchit au nouveau débat sur la semaine de travail : à quand le brunch ?

La coalition est intervenue au Yémen en mars 2015 après que les Houthis ont évincé le gouvernement soutenu par l’Arabie saoudite de la capitale, Sanaa, fin 2014.

Le conflit, largement considéré comme une guerre par procuration entre l’Arabie saoudite et l’Iran, a tué des dizaines de milliers de personnes et poussé le Yémen au bord de la famine. Les Houthis disent qu’ils combattent un système corrompu et une agression étrangère.

(Reportage de Maha El Dahan, Aziz El Yaakoubi, Maher Chmaytelli, Yomna Ehab, Lina Najem, Alaa Swilam, Yoman Ehab; reportage supplémentaire d’Abhishek Takle et Simon Lewis; Écriture de Maha El Dahan et Ghaida Ghantous; Montage par Frances Kerry, Catherine Evans, Leslie Adler, Kirsten Donovan et Edmund Klamann)

Article précédentDes femmes ministres des Affaires étrangères pressent les talibans sur l’éducation des filles afghanes
Article suivantDes jurés américains accordent 14 millions de dollars aux manifestants de George Floyd à Denver