Accueil International Les EAU abatnt 2 missiles balistiques tirés par les Houthis au-dessus d’Abu...

Les EAU abatnt 2 missiles balistiques tirés par les Houthis au-dessus d’Abu Dhabi

76

Les Émirats arabes unis ont intercepté et détruit lundi deux missiles balistiques que le groupe terroriste houthi a tirés vers sa capitale Abu Dhabi, a déclaré le ministère de la Défense, quelques jours après que deux Indiens et un Pakistanais ont été tués dans une rare attaque de drone et de missile revendiquée par les rebelles yéménites.

L’attaque n’a entraîné aucune perte humaine, a-t-il ajouté, ajoutant que les restes des missiles balistiques interceptés et détruits sont tombés dans des zones distinctes autour d’Abu Dhabi.

Les défenses aériennes avaient intercepté et détruit deux missiles balistiques tirés lundi par le groupe terroriste Houthi vers le pays, a annoncé le ministère de la Défense sur Twitter.

Le ministère a également déclaré dans un communiqué que les Émirats arabes unis étaient prêts à faire face à toute menace et que l’autorité prendrait toutes les mesures nécessaires pour protéger le pays de toutes les attaques, a rapporté l’agence de presse officielle WAM.

Le ministère a appelé le public à ne se fier qu’aux informations provenant de sources d’information officielles dans le pays.

L’attaque est survenue une semaine après que les rebelles houthis du Yémen ont pris pour cible un dépôt de carburant à Abou Dhabi et le principal aéroport de la ville, exacerbant les tensions dans la région exportatrice de pétrole.

Lire aussi:  Après la première année de Joe Biden, le coronavirus et la désunion font rage

Le matin du 17 janvier, les rebelles houthis ont ciblé la zone Musaffah ICAD 3 et la nouvelle zone de construction de l’aéroport international d’Abu Dhabi, qui sont toutes deux des infrastructures civiles.

Les attaques, qui ont conduit à l’explosion de trois pétroliers, ont tué deux Indiens et un ressortissant pakistanais et blessé six autres civils.

Les Émirats arabes unis ont imputé l’attaque aux rebelles houthis du Yémen, affirmant que ce ciblage coupable ne restera pas impuni.

Les Émirats arabes unis « se réservent le droit de riposter à ces attaques terroristes et à cette escalade criminelle coupable », selon un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a fermement condamné vendredi les attentats terroristes « odieux » à Abou Dhabi au cours desquels deux Indiens et un civil pakistanais ont été tués et a exprimé ses condoléances aux familles des victimes.

Dans un communiqué de presse publié par le Conseil des 15 nations, le puissant organe de l’ONU a condamné dans les termes les plus forts les odieux attentats terroristes à Abu Dhabi le 17 janvier, ainsi que dans d’autres sites en Arabie saoudite.

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur plus profonde sympathie et leurs condoléances aux familles des victimes des attaques des Houthis et aux gouvernements de l’Inde et du Pakistan, et ils ont souhaité un prompt et complet rétablissement à ceux qui ont été blessés, indique le communiqué.

Lire aussi:  Nvidia annule un accord d'armement de 40 milliards de dollars dans un coup dur pour Big Tech: rapport

Les membres du Conseil ont réaffirmé que le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations constitue l’une des menaces les plus graves à la paix et à la sécurité internationales.

Quelques jours après l’attaque du 17 janvier, le gouvernement des Émirats arabes unis a interdit pendant un mois toutes les opérations de vol de drones privés et d’avions de sport légers dans le pays du Golfe.

Selon le communiqué, l’interdiction englobe également les spots aériens et de voile.

« La décision est intervenue après les abus constatés récemment, ne limitant pas la pratique de ces sports aux zones identifiées dans les permis d’utilisation et pénétrant dans des zones où ces types d’activités sont interdites, précise le communiqué.

La réglementation a été mise en place en coordination avec l’Autorité générale de l’aviation civile et conformément aux directives correspondantes, a-t-il déclaré.

Les rebelles houthis ont pris la responsabilité de plusieurs attaques de drones contre des installations pétrolières saoudiennes dans le passé.

Les Émirats arabes unis font partie de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite au Yémen qui combat les Houthis.

Article précédentSuper Mario revient : Balotelli de retour dans l’équipe d’Italie après 3 ans d’absence
Article suivantLa FDA arrête l’utilisation de médicaments à base d’anticorps qui ne fonctionnent pas contre omicron