La chanterie nous enseigne que c’est l’orgueil des hommes qui jadis créa les engeances

Et oui, c’est bien de Dragon Age Origins que nous allons parler aujourd’hui. Mais par où commencer lorsqu’on s’attaque à un titre à l’univers si riche et varié ?

C’est au « monstre » Bioware que l’on doit la saga Dragon Age, « géant » ayant également développé la série Mass Effect qui présente d’ailleurs quelques similitudes. Mais  Bioware est surtout le « papa » d’un des RPG les plus célèbres et les plus inspirés de l’histoire du jeu vidéo : Baldur’s gate, dont Dragon Age est en quelque sorte le descendant direct.

5 ans de développement auront été nécessaires à la réalisation de ce premier titre qui est resté jusqu’à maintenant le meilleur opus de la série. Tâchons de découvrir quelle est la recette de ce jeu de qualité !

Une personnalisation limitée

Malheureusement pour certains, Dragon Age Origins a abandonné la licence ADD (Dongeons & Dragons) qui selon Bioware ne correspondrait pas au background du jeu, 3 races vous seront donc proposées pour débuter la personnalisation de votre héros : les hommes, les nains et les elfes ainsi que 3 classes des plus classiques à savoir : guerrier, voleur et mage. Nous sommes loin des nombreuses catégories de race proposées par un Elder Scrolls, toutefois Bioware offre une certaine diversité grâce au « scénario d’origine ».

1883188-dragon_age_origins_character_creator

Une fois votre race et classe sélectionnées, il vous faudra choisir la « biographie » de votre héros  avant d’entamer son apparence. Les antécédents de votre héros détermineront le scénario auquel vous prendrez part : s’agira-t-il d’un nain paria condamné à survivre dans les taudis ou d’un valeureux guerrier humain, descendant de la noble maison des Cousland.

La « biographie » sélectionnée, il vous sera donné la possibilité de personnaliser au mieux le visage de votre futur garde des Ombres.

Un mage au corps à corps ???

Si la création de personnage manque de possibilités, l’arbre des sorts et des compétences a été particulièrement bien construit. D’autant plus que votre héros bénéficiera de sorts et talents tout aussi puissants les uns que les autres, il lui sera possible d’acquérir au cours de son aventure deux spécialisations. Celles-ci dépendront bien évidemment de la classe de votre héros. Vous pourrez donc combiner (dans une certaine mesure) deux types de classes afin de pouvoir adapter au mieux votre garde des Ombres à la situation.

395952-dragon-age-origins-windows-screenshot-fighting-some-bandits

Penchons-nous à présent sur l’arbre des compétences : suivant la même logique que  pour les sorts et talents, ces dernières ne sont pas exclusives à chacune des classes. Il vous est donc possible d’attribuer des compétences de voleur à votre mage. L’arbre de compétences demeure classique mais n’en reste pas moins complet.

 “Hélas nul signe d’Archidémon”

Bioware démontre une fois encore tout son talent en nous livrant un scénario fantastique aux nombreux rebondissements dans un univers à la fois magique et mature. L’histoire se déroule en Ferelden, royaume le plus au sud de Thédas, et se relevant doucement de la guerre contre Orlaïs. Ce dernier est en proie à la menace d’un nouvel enclin. La garde des Ombres, illustre ordre de guerriers ayant jadis combattu l’enclin, recrute de nouveaux disciples, dont votre héros, afin de combattre aux côtés des peuples unis de Ferelden les légions d’engeance menées par l’Archidémon. Toutefois avant d’entamer cette ultime bataille, il vous faudra parvenir à unifier sous la même bannière les différentes sociétés qui peuplent Ferelden.

Screenshot20131216125419642

Dragon Age Origins propose 6 fins alternatives, qui dépendent directement des antécédents de votre héros mais également de la manière dont vous aurez mené à bien cette aventure. En effet, tout au long de la partie vous serez amené à prendre des décisions par le biais de dialogues où il vous faudra faire preuve de charme, de ruse et de persuasion. Ce système de dialogue interactif, présent dans de nombreux rpg, avait déjà été utilisé par Bioware dans Mass Effect.

Plus vous augmentez la compétence rhétorique de votre héros, plus il vous sera facile d’élucider les mystères et les secrets de vos interlocuteurs.

“A l’aventure compagnon”

Tout au long de l’aventure vous pourrez recruter certains compagnons qui, si vous le souhaitez, pourront vous escorter dans votre périple. Néanmoins votre groupe ne peut compter que votre héros et 3 autres compagnons. Il vous sera possible de changer la disposition de votre groupe dans certaines zones ou, en vous rendant au campement. C’est également là que pourrez nouer des liens d’amitié avec vos compagnons en les interrogeant sur leur vie passée. Il  n’appartiendra qu’à vous de choisir lesquels seront les plus adaptés (selon leurs aptitudes)  à guerroyer à vos côtés.

3e7c7b9d5699cfdf1c2242d7bddc397a_53375_2181

Pour parcourir le royaume de Ferelden, Bioware a eu recours à un système de déplacement rapide. La carte est donc découpée par zones reliées par des routes, ce qui a malheureusement pour conséquence de rendre le jeu linéaire. Néanmoins ces déplacements rapides donneront  lieu à certains évènements scriptés, ou à certains combats.

Les graphismes sont loin d’être le point fort du jeu et pour cause, ce dernier ayant été développé sur 5 ans  a pris un peu de retard par rapport aux jeux sortis la même année. Toutefois, le jeu bénéficie de certains décors somptueux et de combats particulièrement bien mis en scène.

download_screenshot_6

Outre la quête principale, Dragon Age Origins regorge de quêtes annexes que vous débloquerez en parcourant les différentes villes de Ferelden ou en interrogeant certains PNJ. En outre chaque compagnon possède également sa propre quête personnelle qui ne pourra être débloqué que si ce dernier vous accorde sa confiance.

Des combats épiques

Si le scénario semble être l’un des  meilleurs atouts du titre de Bioware, c’est que vous n’avez pas encore pu goûter au plaisir sadique des interminables phases de combats de Dragon Age Origins. Imaginez un peu  la frustration ressentie lorsque vous venez d’assembler une maquette de 5000 pièces et que votre « adorable » petite sœur décide de s’en servir comme avion pour ses poupées …. Et bien cet état d’esprit pourrait s’apparenter à la haine ressentie lorsque vous venez d’être écrasé par un boss après 30 minutes de combat acharné !

dragonageorigins_000c

Le gameplay, très exigeant, repose sur l’utilisation de la pause active : celle-ci est vivement recommandée avant d’engager chaque combat afin d’attribuer à chacun des membres de votre groupes le sort ou le talent à exécuter, mais également pour déterminer la stratégie employée par l’ennemi ou encore soigner vos compagnons les plus amochés. Ce système est un véritable atout et augmentera vos chances de rester en vie.  Néanmoins pour les moins adeptes de la pause active, il est possible de sélectionner les pouvoirs et les coups que le personnage devra effectuer selon la situation dans l’onglet tactique.

Les combats constituent véritablement le point fort du jeu par leur difficulté, leur dynamisme et leur réalisme. Il vous faudra être fin stratège pour parvenir à bout des bosses les plus forts.

13969906

 

Ma mission accomplie, je me retire et vous laisse désormais seul juge d’apprécier ce jeu de qualité, à l’univers fantaisiste revisité, à l’histoire digne des plus belles épopées, et au gameplay qui vous fera  soit rager soit  vous vanter.

 Joyeuses Fêtes à tous !

Dragon Age Origins
Forza Motorsport 6 cover
DéveloppeursBioWare
EditeurElectronic Arts
PlatformePS3, Xbox 360, PC, Mac
Date de sortie06 Novembre 2009
GenreRPG
19e6a6ea-c93a-4d71-950d-7d567d73b1aa

 

Dragon Age Origins: L’ultime RPG ?
5 1 vote