« Lorsque j’ai commencé mon entraînement, j’étais loin de me douter que le programme de l’IMC enregistrait un taux de réussite de 2%. Aujourd’hui, je suis prêt à revêtir l’armure, rien ni personne ne viendra à bout d’un pilote et de son titan … »

Après plus d’une semaine de parties endiablées, le moment est venu d’examiner d’un peu plus près le tout dernier soft d’EA Games, qui a tant fait parler de lui. Avis aux adeptes de fps nerveux et de MEGA ROBOTS, aujourd’hui c’est  à Titanfall que nous allons nous attaquer !

Edité par Electronic Arts et développé par Respawn Entertainement, Titanfall est un fps futuriste (oui encore un) uniquement jouable en ligne, qui vous plonge dans la peau d’un pilote et de son titan. Présenté lors de l’E3 2013, le titre a très vite fait saliver les joueurs de la planète grâce à son gameplay nerveux et l’utilisation de ces gigantesques monstres d’acier.

Par ailleurs, les développeurs ne seront sans doute pas étrangers à certains, puisqu’il s’agit d’une partie de l’équipe d’Infinity Ward, studio mondialement connu pour avoir créé la licence Call Of Duty. Avec une affiche si prometteuse, Titanfall était attendu comme le fps révolutionnaire, marquant la nouvelle génération de console Microsoft.

Et quelle campagne…

Autant vous le dire tout de suite, si sur papier, Titanfall bénéficie d’une campagne, celle-ci n’est en réalité qu’une initiation aux différents modes multijoueurs (sur lesquels je reviendrai par la suite). Le scénario pourrait se résumer en quelques lignes, à savoir la gentille milice combattant pour la liberté face aux tyranniques légions de l’IMC. Durant ces neuf missions, vous serez amenés à repousser les joueurs adverses et prendre certaines positions stratégiques au milieu de bases militaires, de villes dévastées, de déserts peuplés d’étranges volatiles …  L’histoire vous étant narrée par l’intermédiaire de vidéos diffusées en haut à droite de votre écran, il vous sera difficile d’enchaîner les frags tout en restant attentif au déroulement des évènements.

Titanfall_E3_020Clichés en tous genres, personnages stéréotypés, et rebondissements prévisibles sont au rendez-vous. Cela dit, certains jeux s’en sont sortis avec moins que cela, mais ils bénéficiaient néanmoins d’une mise en scène digne des plus grands blockbusters hollywoodiens.

Au final, c’est le manque d’enjeu pour le joueur qui constitue le principal défaut de cette campagne. Celle-ci ne présente donc pas ou peu de véritable intérêt, si ce n’est de débuter avec des joueurs de votre niveau (cela demeure intéressant pour un jeu exclusivement multijoueur).

Rodeo TITAN !

Comme vous avez pu le constater, si ce n’est certainement pas par son scénario et sa campagne que Titanfall fait rêver, son gameplay fait bel et bien la différence. Tout d’abord, la grosse nouveauté de ce fps est bien évidemment la possibilité d’incarner un titan, énorme robot qui vous donne cette terrible sensation de PUISSANCE. Le jeu offre deux types de gameplay ayant chacun leurs forces et leurs faiblesses. Les maps, d’ailleurs extrêmement bien organisées, ont en outre un réel impact tactique, et vous inciteront soit à jouer plus avec votre pilote, soit  votre titan. Ce dernier peut d’ailleurs être autonome pour vous couvrir lorsque vous êtes à pied. Le moteur Source Engine de Valve quant à lui tient toutes ses promesses, les décors sont absolument superbes. Toutefois, il vous faudra une bonne machine de guerre pour le faire tourner en ultra (du moins sur pc).

titanfall-screen-1L’autre point fort du jeu est sans conteste sa prise en main immédiate, et la nervosité du gameplay. Celle-ci sera surtout ressentie lorsque vous incarnez le pilote. En effet, celui-ci a la capacité, grâce à son jetpack, de pouvoir effectuer des doubles sauts, de courir sur les murs (ouais, la classe hein !), et d’atteindre des sommets qui paraîtraient inaccessibles. En outre, il se déplace très rapidement (le sprint n’est pas limité) et vous laisse ressentir cette impression de vitesse tellement exaltante. D’un autre côté, le titan est quant à lui très imposant, comme si le sol tremblait sous vos pieds.  Évidemment, ce monstre d’acier est beaucoup moins agile, mais bénéficie d’une puissance de feu à couper le souffle. Même si à première vue, le titan semble invulnérable face au maigre armement du pilote, ce dernier a la faculté de pouvoir monter sur le dos du titan afin de lui exploser le noyau. Ce « rodéo titan » est efficace, dès lors que vous n’affrontiez qu’un seul géant à la fois. Le pilote dispose également d’une d’arme anti-titan efficace pour d’éventuelles attaques à longue portée.

Titanfall-rodeoEnfin, le fps tend à rendre sur chacune des cartes une vision titanesque des champs de batailles. Le nombre de joueurs par partie ne dépassant pas 16, Respawn Entertainement a eu recours à l’IA : vespres (robots tueurs) et soldats se battent donc à vos côtés, mais également aux côtés de l’ennemi, l’IA constitue donc un très bon allié et est un véritable atout ….. NON, PAS  DU TOUT, cette IA s’avère juste catastrophique : certes, elle vous procure des kills faciles et donc de l’exp supplémentaire, elle contribue un peu à l’immersion, mais à part cela, elle n’apporte rien de plus. On aurait certainement préféré affronter davantage de joueurs, mais au lieu de cela on cherche désespérément les pilotes ennemis sur des maps gigantesques, et si par malheur vous vous avisez de vous défouler sur l’IA, le pilote qui vous aura aussitôt repéré se fera une joie de vous descendre. L’idée n’était pas mauvaise, mais j’aurai apprécié une IA peut-être moins abondante et plus coriace.

Un peu light tout de même…

Comme pour la plupart des fps actuels, vous pourrez créer vos propres classes de pilote, mais également de titan. Parmi les nombreux kits à votre disposition, on appréciera surtout l’atout disponible lorsque vous réapparaissez. Bien utilisé, celui-ci peut s’avérer être un réel avantage.

TF_Fracture_BattleNiveau durée de vie, la campagne peine à atteindre les 2 heures de jeu, ce qui est très peu. Inutile de vous dire que Titanfall n’est pas le jeu à acheter pour vivre une campagne palpitante. De plus, le soft de Respawn manque cruellement de contenu et de singularité, les modes multijoueurs demeurent très classiques : un mode attrition correspondant au team deathmatch, un mode capture de flag, un mode point clé (domination) et deux modes un peu plus originaux (dernier titan et chasseur de pilote).

On retiendra tout de même l’originalité en fin de partie qui se conclut par la traque de l’équipe déchue, celle-ci devant atteindre le vaisseau d’évacuation le plus rapidement possible pour survivre (dans la honte). On a donc vite fait le tour, on est loin de ce que l’on pouvait attendre.

 

Présenté à l’E3 l’année dernière, et annoncé comme le fps du renouveau au gameplay révolutionnaire, Titanfall se sera fait longuement attendre avant de pouvoir enfin être essayé. Ce qui ressort du titre s’avère finalement un peu décevant. Certes on prend son pied grâce aux multiples aptitudes du pilote et de son titan, mais très vite, le jeu devient assez répétitif. Néanmoins, si vous êtes fan de fps nerveux, je ne peux que vous conseiller de l’acheter, libre à vous ensuite de devenir un pilote aux allures de Yamakasi, ou de contrôler un terrible Jaeger (clin d’œil à Pacific Rim qui déchire grave !).

Avis de Qlymaxis

_bdjlPxv_400x400Je m’incruste dans l’article de Chewie pour vous donner également mon avis sur Titanfall ! J’ai pour ma part un avis général plutôt positif concernant ce jeu que je me ferai un plaisir de détailler un peu avec vous.

Commençons en parlant de la campagne, qui n’a pas de réel intérêt si ce n’est de nous faire commencer avec des joueurs de notre niveau, comme l’a précisé Chewie. L’histoire en elle-même est bateau, les personnages également, et les répliques, banales. Cela ne me déçoit pas pour autant car j’étais au courant du fonctionnement de la campagne lors de l’achat et je ne comptais pas vraiment sur ça pour élever le jeu !

Concernant le gameplay, pour ma part, j’adore. Nous avons quelque chose d’inhabituel avec une nervosité constante et la différence titan/pilote est également géniale car bien pensée et équilibrée. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas autant pris dans un jeu. Bien que l’on puisse croire que ce dernier se révèle seulement “bourrin”, il n’est pas exempt de tactique. On est loin d’un jeu d’infiltration, soyons clairs, mais en fonction de l’utilisation de vos capacités spéciales de pilote/titan, vous pourrez faire la différence lors d’un face à face.

Les maps sont vraiment bien réalisées ; alors que je suis maintenant à quelques heures de jeu, je continue de découvrir des combinaisons de saut/double saut/parcours sur les murs/… Elles mélangent adéquatement les endroits confinés pour les pilotes (à l’abri des titans) et les champs de bataille pour les bêtes mécaniques. Bref, le seul reproche que l’on pourrait leur faire, c’est que certaines d’entre elles sont un peu trop vastes et l’on peut parfois se sentir un peu seul !

Mais que seraient des maps sans un moteur graphique ? On peut dire qu’ici, il fait bien son travail ! Malheureusement, en plus du fait que le jeu pèse lourd (50Go !), il demande également beaucoup de ressources … Mon ordinateur n’est malheureusement pas assez puissant pour faire tourner le jeu à fond, mais j’en suis déjà très satisfait. J’ai cependant l’impression que tout ça aurait pu être un peu optimisé car lorsque je compare avec Battlefield 3, le rendu final est moins beau que sur ce dernier.

Le principe de l’IA et du nombre de joueurs limité lors d’une partie a été très controversé et pourtant, je n’ai pas vraiment de reproche à faire là-dessus. Certes, l’IA n’est pas vraiment (bon, pas du tout en fait) évoluée, mais d’un autre coté, étant donné qu’ils se déplacent généralement en groupe de 3, si nous avions en face de nous une IA digne d’un pilote, on se ferait rapidement tué. Le nombre de joueurs quant à lui me paraît bien. Certes, on peut penser que cela ne fait pas beaucoup de pilotes par partie (6 joueurs par équipe) mais j’ai rarement trouvé que cela faisait trop peu, et j’ai lu que lors des tests, les développeurs avaient essayé plus de joueurs et que ça pouvait rapidement devenir une foire aux titans (chose qui peut déjà arriver actuellement). Je pense donc qu’on peut leur faire confiance là-dessus.

Pour finir, je dirai donc que Titanfall est plutôt une réussite, on prend beaucoup de plaisir à y jouer, on s’y habitue vite, mais la totale maîtrise des atouts prend quand même un certain temps. On pourrait être déçu, étant donné tout le foin qui a été fait autour de ce jeu, mais il n’en reste pas moins exaltant, je ne suis pas déçu de mon achat !

Voici pour terminer une petite vidéo qui compile des extraits de gameplay de Titanfall afin de vous donner une idée. Montée par nos soins, il s’agit de notre première vidéo et tous les retours sont les bienvenus !

Titanfall
Forza Motorsport 6 cover
DéveloppeursRespawn Entertainment, Bluepoint Games
EditeurElectronic Arts
PlatformeXbox One, Xbox 360, PC
Date de sortie11 Mars 2014
GenreFPS
19e6a6ea-c93a-4d71-950d-7d567d73b1aa

 

Titanfall le renouveau du fps ?
5 1 vote