L’E3 se déroulant la semaine prochaine, les éditeurs font du teasing concernant leurs futures conférences. C’est le cas d’Ubisoft, qui a annoncé Watch Dogs 2. Alors que Watch Dogs avait certes était un carton pour l’éditeur français en termes de ventes, il l’a beaucoup moins été si l’on s’en tenait aux critiques. Ubisoft a tenu une conférence en direct sur YouTube dans laquelle il a présenté le second épisode de la franchise Watch Dogs.

Dans ce second opus, on oublie le très fade Aiden Pierce et Chicago pour rencontrer Marcus Holloway et la ville de San Francisco. Marcus Holloway est présenté par Ubisoft comme un hipster, condamné par ctOS d’un crime qu’il n’a pas commis. La ville de San Francisco est présentée comme étant le berceau des hackers. Notre héros du jour s’est fixé l’objectif de détruire une bonne fois pour toutes le système ctOS. Comme dans le précédent opus, le héros pourra tout hacker via son téléphone portable et cette ville 100 % connectée. Au rayons des nouveautés, nous serons intégrés à un réseau de hackers et non plus seul. Il sera possible d’ajouter des accessoires comme des armes ou des drones via une imprimante 3D. Ubisoft annonce que cet opus aura une touche plus sociale. Le principe du multijoueur, intégré dans The Division ou The crew verra également le jour ici. Plus de six versions du jeu seront disponibles, allant de la version classique à 60 euros à la version à 150 euros avec divers goodies et accessoires. Le futur effet Bolloré sur Ubisoft ?

Ubisoft annonce Watch Dogs 2
5 1 vote