Je ne sais pas si cela vous fait ça à vous aussi mais en ces temps si troublés et pas forcément des plus joyeux (non, rassurez-vous, je ne me lancerai pas dans un laïus politique enflammé, ça n’est ni mon envie, ni ma place, ni le lieu pour le faire), la lecture est devenue mon refuge. Je me retranche derrière ma bonne vieille bibliothèque (une Billy de chez Ikea bien sûr, si vous voulez tout savoir. Intemporelle et passe-partout mais bien pratique tout de même, n’est-ce pas?) avec un seul souhait : me faire emporter par une histoire, quelle qu’elle soit, bien loin d’ici, bien loin du tumulte général. Pas au meilleur de ma forme donc, je me suis plongée dans le tout dernier roman de Ian McEwan, Dans une coque de noix, publié par les éditions Gallimard dans leur collection « Du monde entier » le 13 avril dernier. Si beaucoup ont découvert cet auteur de ce côté-ci de la Manche avec Expiation (Atonement en version originale, porté à l’écran il y a quelques années avec James McAvoy et Keira Knightley), mon tout premier pas vers son œuvre fut avec Sur la plage de Chesil. Ce roman est le récit vertigineux d’un jeune couple face à leurs préjugés et leurs peurs respectives lors de leur nuit de noces. Le drame se déroule sous vos yeux, en quelques heures. Rêves, attentes, désirs, frustrations… Tout dans ce livre sonne terriblement juste et il m’a laissé, jusqu’à aujourd’hui, une très forte impression. Les lectures se succédant les unes après les autres, j’avoue avoir un peu oublié cet auteur. Et puis, le voilà qui débarque à nouveau dans nos cartons. Avec une couverture très réussie (pourvu qu’on connaisse un peu le thème de l’histoire). Et j’ai tout de suite eu envie de me jeter dessus. Ni une, ni deux, dès qu’il est arrivé dans ma petite boîte aux lettres, je n’ai fait qu’une bouchée de ce court texte. Alors, verdict ?

I. McEwan

Ian McEwan, romancier britannique

Romancier et scénariste britannique, Ian McEwan est né en 1948 à Aldershot. Son père étant officier, il a passé de nombreuses périodes de sa jeunesse à l’étranger (Allemagne, Singapour, Libye). Il s’est imposé sur la scène littéraire britannique avec deux recueils de nouvelles publiés entre 1975 et 1978, partiellement traduits en français. Déjà apparaissent dans son œuvre les thématiques récurrentes que l’on retrouvera au fur et à mesure des ses livres : l’interdit, l’obsession, les excès… En 1998, Ian McEwan a reçu le prestigieux Booker Prize pour son roman Amsterdam (disponible en France dans la collection de poche Folio). Il est l’auteur d’une dizaines de livres, dont Opération Sweet Tooth (2012) et L’intérêt de l’enfant (2014).

Me voici donc, la tête en bas dans une femme. Les bras patiemment croisés, attendant, attendant et me demandant à l’intérieur de qui je suis, dans quoi je suis embarqué. Mes yeux se ferment avec nostalgie au souvenir de l’époque où je dérivais dans mon enveloppe translucide, où je flottais rêveusement dans la bulle de mes pensées à travers mon océan privé, entre deux sauts périlleux au ralenti, heurtant doucement les limites transparentes de ma réclusion, la membrane révélatrice qui résonnait, tout en les atténuant, des voix de comploteurs unis par un projet ignoble. (…) J’écoute, je prends mentalement des notes, et je suis troublé. Je distingue des confidences funestes sur l’oreiller et je suis terrifié par ce qui m’attend, par ce à quoi je risque d’être mêlé. 

Dans une coque de noix (éditions Gallimard)

Dans une coque de noix met en lumière une voix quasiment jamais entendue (en tout cas, à ma connaissance) dans la littérature. Le narrateur est un fœtus d’une trentaine de semaines, dont la naissance est imminente. A l’intérieur de son enveloppe protectrice, il sent, il sait que de sombres évènements se trament. Sa mère, Trudy, 28 ans, est mariée à John, un poète-éditeur en mal de reconnaissance et qui a bien du mal à joindre les deux bouts. Leur couple bat de l’aile, d’autant qu’en réalité, Trudy trompe le jeune homme avec son frère, Claude. Les deux amants fomentent dans la pénombre et le calme apparent un projet ignoble : assassiner John. Cette histoire, vous l’avez peut-être reconnue, n’est autre que l’une des pièces les plus célèbres d’un dramaturge aujourd’hui mondialement admiré. Hamlet, de William Shakespeare. L’enfant, sorte d’Hamlet in utero donc, assiste, impuissant, au plan machiavélique de sa mère et de son oncle pour aboutir au décès de son père. Il voit tout, entend tout mais ne peut rien. Tous les évènements seront ressentis par le prisme de ce narrateur ominiscient pour le moins surprenant…

En un mot, Dans une coque de noix est FABULEUX. Ian McEwan réussit, dans un véritable coup de génie, à donner vie à son intrigue par la voix d’un enfant encore dans le ventre de sa mère. En ça, il personnifie parfaitement la réplique la plus célèbre d’Hamlet (et probablement de toute la littérature anglaise) : « Etre ou ne pas être, telle est la question ». Le lecteur suit, petit à petit, la tension qui s’empare de Trudy et de Claude lorsqu’ils mettent au point leur projet macabre à l’encontre de John. Pas d’inquiétudes à avoir ici, que vous connaissiez la pièce de théâtre ou non, dans les détails ou non, le texte de McEwan se dévore tant la voix du personnage principal est captivante. A la fois originale, quelque peu angoissante mais aussi caustique. Ce bébé a décidement de l’humour (noir) à revendre et les piques ne tardent pas à fuser, dès les premières pages du récit, ce qui lui donne en partie sa force et sa grande portée.

Mais, pour paraphraser à nouveau la pièce de Shakespeare, il y a également quelque chose de pourri dans le royaume… d’Angleterre. Sans forcer le trait, Ian McEwan déroule sous vos yeux un monde proche du chaos (à l’image de ce qui se déroule dans la sphère intime des personnages). Brexit, crise des migrants, misère… De nombreux rapprochements sont faits avec l’actualité, toujours à bon escient, sans lourdeurs. Un style grinçant, percutant, créatif, volontiers ultra-caustique mais c’est tout ce qui fait le charme de la plume de McEwan, qui nous dévoile tous ses talents ici.

Dans une coque de noix est, certes, un Hamlet revisité à la sauce XXIe siècle et pourtant, McEwan a réussi à en conserver toute la saveur originelle tout en le mettant en résonnance avec des enjeux contemporains. A la fois drame intime et peinture d’une société à la dérive, ce roman manie avec subtilité différents registres et met en lumière une voix unique dans un univers d’un cynisme absolu.

Dans une coque de noix
AuteurIan McEWan
EditeurEditions Gallimard
FormatGrand Format
Date de sortie13 avril 2017
GenreRoman
19e6a6ea-c93a-4d71-950d-7d567d73b1aa

 

Dans une coque de noix (I. McEwan)
5 1 vote