Nick Hornby

Nick Hornby

Les feuilles qui tombent, la nuit qui s’installe dès 17h, l’avancée à grands pas vers l’hiver, ça vous déprime ? Voilà une bonne raison (et sûrement pas la seule) de vous plonger dans le dernier roman de Nick Hornby, sorti aux éditions Stock en septembre, pour la rentrée littéraire 2015. Né en Angleterre dans le comté de Surrey en 1957, N. Hornby est probablement l’un des romanciers britanniques les plus populaires de sa génération. Son deuxième roman (mais le premier à être traduit en français), Carton Jaune, roman à tendance autobiographique où il évoque sa passion dévorante pour le club de football d’Arsenal s’est taillé, lors de sa sortie en 1992, un beau succès, qui ne s’est pas démenti avec son roman suivant, Haute Fidélité. Nombre de ses livres ont été adaptés pour le grand écran, dont A propos d’un gamin (avec Hugh Grant) et Vous descendez ?. J’avais apprécié certaines de ses premières œuvres, plaisantes et divertissantes (sans pour autant qu’elles soient des chefs-d’oeuvre), moins ses récents travaux. Qu’en est-il de ce Funny Girl , premier roman de Nick Hornby en cinq ans?

“Elle n’avait aucune envie de devenir reine de beauté, mais le sort était sur le point d’en décider autrement. Profitant des quelques minutes de battement entre le défilé et l’annonce du résultat du vote, amis et parents firent cercle autour des filles pour les féliciter et croiser les doigts. Ces petits groupes évoquaient à Barbara des roues de réglisse : en leur centre, une fille en maillot de bain rose vif ou bleu, tel le bonbon autour duquel venait s’enrouler un ruban d’imperméables sombres, marron ou noirs. En cette journée de juillet froide et pluvieuse, avec leurs bras et leurs jambes marbrés et hérissés de chair de poule, les candidates rassemblées aux South Shore Baths faisaient penser aux dindes suspendues à une devanture de boucher. Où, ailleurs qu’à Blackpool, pouvait-on remporter un concours de beauté en ressemblant à ça ? se demanda Barbara. »
« Barbara savait qu’elle ne voulait pas être reine d’un jour, ni même d’un an. Elle ne voulait pas être reine du tout. Elle voulait juste passer à la télévision et faire rire les gens. »

Funny Girl

Funny Girl

La jeune et jolie Barbara Parker habite, avec son père, une petite ville balnéaire du nord-ouest de l’Angleterre appelée Blackpool. Nous sommes en 1964. Ses perspectives d’avenir ? Pas grand-chose. La voilà, au tout début du roman, couronnée Miss Blackpool. L’aventure aurait pu s’arrêter là. Peut-être. Sauf que Barbara ne veut absolument pas en rester là. Elle n’a jamais voulu jouer les potiches en maillot de bain malgré son physique avantageux et elle est bien décidée à montrer aux hommes de l’époque qu’elle n’est pas qu’une belle plante décorative. Ce que veut Barbara, et ce depuis toujours, c’est devenir une actrice comique. Pour cela, elle n’hésite alors pas une minute et plaque famille, foyer et couronne pour poursuivre ses ambitions et partir là où tous les rêves sont possibles : Londres. Après plusieurs semaines de galères en tous genres, voilà qu’on offre à Barbara, qui se fait désormais appeler Sophie Straw, un rôle dans un petit feuilleton de la BBC, au départ sans prétention, Barbara (et Jim). Elle rencontre alors ceux qui feront d’elle une véritable star du petit écran : le tandem de scénaristes, Bill et Tony, le producteur, Dennis, et enfin son partenaire, le joli mais fadasse Clive. La chance, un physique avantageux et un talent évident vont ouvrir à Barbara/Sophie les portes du succès dans ce qu’on appelera plus tard une sitcom. Dès la première année, Barbara (et Jim) est un véritable triomphe et atteint les 13 millions de spectateurs. Mais derrière le succès, le glamour et le rêve, il y aussi la vie, la vraie et son défilé de tracas…

Avec Funny Girl, Nick Hornby nous offre une plongée amusante, très british et joyeusement cynique dans les coulisses des émissions de la BBC et plus généralement de l’Angleterre puritaine du début des années 1960 qui s’ouvre, petit à petit, à la révolution culturelle et à la libération des mœurs. C’est avec habileté, humour et acuité que le romancier analyse l’évolution des mentalités sur les questions de divorce, d’homosexualité, de travail des femmes, de maternité et de liberté sexuelle. L’aspect choral du roman permet de mettre tous les personnages tour à tour en lumière et rend le livre incroyablement vivant, le tout soutenu par un style narratif limpide et maîtrisé. Funny Girl nous donne à voir une Angleterre dans toutes ses nuances et ses contradictions : un pays à la fois traditionnel et pétri de codes moraux et sociaux mais aussi capable de produire de pures excentricités comme on en trouvera jamais nulle part ailleurs…

Funny Girl
Funny girl
AuteurNick Hornby
EditeurStock
FormatGrand Format
Date de sortie19 Août 2015
GenreRoman
19e6a6ea-c93a-4d71-950d-7d567d73b1aa

 

Funny Girl (Nick Hornby)
5 1 vote