Bon, les gars, figurez-vous que je suis dans mes petits souliers… Je disparais, comme ça, d’un coup, plusieurs semaines (euuuh… plutôt des mois, non ? Enfin, bref, passons…) sans prévenir et voilà que je ramène ma fraise l’air de rien, comme une fleur (ben quoi ? C’est bientôt le printemps alors remarquez que je file la métaphore) en espérant que vous serez (encore) là pour lire mes élucubrations acadabrantesques…

Pourtant, ces temps-ci, c’est bien de temps dont je manque et non pas d’idées… Pleine de bonne volonté et de bonnes résolutions de début d’année, j’avais prévu de vous faire la critique du génialissime nouveau roman du non moins génialissime Pierre Lemaitre, Couleurs de l’incendie (paru aux éditions Albin Michel le 3 janvier 2018), vous dire que, lentement mais sûrement, je me mets à lire de la fantasy et à aimer ça, papoter avec vous des nouveautés d’hiver qui me faisaient envie et puis… ben, comme vous pouvez le constater, c’est tombé à l’eau. Alors, cette fois-ci, je ne peux pas vous promettre de revenir aussi souvent qu’avant (sans vous raconter ma vie, mon livre de chevet n°1 en ce moment, c’est le code de la route et je peux vous assurer que ça n’est pas passionnant) mais je ferai de mon mieux pour venir vous adresser un petit coucou de temps en temps. Alors, aujourd’hui, on revient tout en douceur avec un inédit (et coup de cœur) en version originale, dont le titre convient plutôt bien à ma pensée du moment : How to stop time de Matt Haig, paru aux éditions Canongate Books et disponible en format poche depuis fin décembre 2017.

Matt Haig

Matt Haig

Matt Haig, né le 3 juillet 1975, est un romancier et journaliste anglais. Il écrit à la fois des romans et des essais, tant pour enfants qu’à destination des adultes. En tant que journaliste, il collabore avec des journaux tels que The Guardian, The Sunday Times ou The Independant. La famille est souvent au cœur de ses travaux d’écriture. En France, il est principalement connu pour avoir publié Les Radley en 2012 (disponible aux éditions Livre de Poche), une histoire de vampires pas tout-à-fait comme les autres, et côté jeunesse, Humains, sorti en 2014 chez Hélium. How to stop time, son dernier roman, encore inédit dans nos contrées, va vous emmener faire un sacré voyage dans le temps…

Dans cet livre, Matt Haig imagine un monde dans lequel un petit groupe d’individus vieillirait beaucoup moins vite que le reste de la population. Son personnage principal, Tom Hazard, a beau paraître avoir 41 ans, il est, en réalité, vieux de plusieurs siècles. Afin d’éviter d’être repéré et/ou de devenir une bête de foire pour les scientifiques, il passe sa (très longue) existence à errer d’un endroit à un autre. Jamais plus de quelques années dans la même ville, telle est la devise de son clan. Pourtant, Tom se lasse de cette vie sans attaches, à devoir fuir les démons du passé. Il décide alors de s’installer dans le Londres d’aujourd’hui, afin de devenir professeur d’histoire dans un lycée d’un quartier défavorisé de la ville. Désespéré de ne pouvoir bénéficier d’une vie normale, il est constamment assailli par les souvenirs de ses « autres vies » et les gens qui les ont peuplées. Le clan de Tom avait pourtant édicté une règle à respecter en toutes circonstances : ne jamais s’attacher…

How to stop time (M. Haig)

How to stop time (M. Haig)

Attention, lecteur, accroche bien ta ceinture, le voyage de Tom Hazard est un sacré tour de piste ! En un peu plus de 300 pages, vous allez découvrir par les yeux de notre héros l’Angleterre élizabéthaine, l’industrialisation, l’Amérique des années 1920… le tout sans (presque) prendre une ride. Voilà une belle occasion de faire la connaissance de figures emblématiques de notre culture occidentale. Au détour d’une page, vous croiserez tantôt William Shakespeare, tantôt Francis Scott Fitzgerald ou encore le capitaine Thomas Cook, ce qui donne lieu à nombre de passages fort réussis au fur et à mesure de la lecture. How to stop time se dévore, tant il est fluide, rythmé et facile à lire. Il fait partie de ces lectures un peu « doudou » que l’on aime s’offrir de temps à autre, et bon Dieu, que ça fait du bien ! Le personnage principal est particulièrement attachant et l’on aime déambuler à ses côtés à différentes périodes dans les méandres de sa mémoire. A travers ce roman, Matt Haig propose une réflexion riche et intéressante sur ce grand mystère qu’est le Temps. A travers le personnage de Tom qui vieillit extrêmement lentement et qui voit toutes les personnes auxquelles il tient partir avant lui, il nous invite à nous interroger sur notre propre existence et notre place dans la grande marche du monde.

Si, en ce début de printemps un peu mou du genou, vous cherchez de quoi faire passer la pilule et vous évader un peu, quoi de mieux que ce chouette roman de Matt Haig, plein de rebondissements, à la fois original et créatif ? Alors, certes, la fin du roman est quelque peu prévisible mais ça n’est pas une raison pour vous priver d’une bonne lecture ? Et en version originale oui, mais sans prise de tête, elle est tout-à-fait abordable à partir d’un petit niveau intermédiaire. Allez, j’hiberne encore un peu (le temps de retrouver un VRAI soleil digne de ce nom) mais promis, on se retrouve vite !

How to stop Time
AuteurMatt Haig
EditeurCanongate Books
FormatPoche
Date de sortie14 décembre 2017
GenreRoman
19e6a6ea-c93a-4d71-950d-7d567d73b1aa
How to stop time (M.Haig)
5 1 vote