1348. La peste a envahi l’Angleterre et les mensonges que vous proférerez vous conduiront à la mort.

Depuis presque plus d’un an, une épidémie de peste ravage l’Europe et tue des millions d’individus. Importée sur le continent par des rats glissés dans des bateaux génois venus d’Orient, la maladie prend tous les peuples de court et décime tout sur son passage, faisant peu à peu disparaître tout ordre moral et social. Elle jète également sur les routes des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants, qui cherchent à fuir une mort quasiment inéluctable. Le pays est en proie à la panique et à l’anarchie la plus totale. Rites païens, sacrifices rituels et religieux : tous les moyens sont bons pour tenter de conjurer le sort.

La Compagnie des Menteurs

La Compagnie des Menteurs

L’histoire se concentre sur neuf personnages. Neuf individus que l’infortune rassemble au hasard. Parmi eux, on trouve un conteur (et narrateur principal du roman), un vendeur de saintes reliques, un magicien, une jeune voyante, une domestique, un musicien italien et son élève ainsi qu’un peintre et sa femme enceinte. Neuf personnes mises, pour diverses raisons, au ban de la société et qui, hormis la peste, ont toutes une bonne raison de vouloir gagner le nord du pays pour laisser derrière elles un passé parfois plus que douteux. La marche débute et petit à petit, les secrets des uns et des autres finissent par se dévoiler…

Bientôt, la mort frappe l’un d’entre eux. Puis deux. Et enfin, trois. Il existe donc autour d’eux une menace encore plus dangereuse que l’épidémie elle-même. Et si le tueur se trouvait lui-même au sein du groupe ? Tandis que le piège se referme et que le danger se fait de plus en plus fort, trouver le meurtrier devient urgent. Un seul mot d’ordre : agir au plus vite. Avant qu’il ne soit trop tard.

Après un premier roman, The White Room (sorti en 1996 et toujours inédit en français à ce jour), Karen Maitland fait une entrée fracassante en 2008 (il faut attendre l’année 2010 pour la traduction française, brillamment réalisée par Fabrice Pointeau) dans le monde du policier historique et parvient presque instantanément à se faire un nom parmi les grands et une place dans le cœur des amateurs du genre.

La Compagnie des Menteurs est un véritable coup de maître, parfaitement maîtrisé de bout en bout par son auteur… et ce, jusqu’au coup de théâtre final qui vous restera, j’en suis sûre, longtemps en mémoire ! Karen Maitland nous évoque ici avec brio un Moyen-âge à la fois riche, flamboyant et plus vrai que nature mais elle nous donne également à voir une période troublée et mystérieuse, empreinte de superstitions, où les individus, confrontés au doute et à la mort qui rôde en permanence autour d’eux, cherchent un échappatoire à leurs terribles angoisses.

A travers les descriptions des personnages, des paysages qui semblent les engloutir plus que les protéger, des rites, des coutumes et des croyances, cet ouvrage se révèle étonnant de maîtrise, de subtilité et de manipulations en tous genres. L’auteur nous montre qu’elle connait son sujet sur le bout des doigts et qu’elle compte bien, en jouant sur nos peurs, nos insécurités et notre paranoïa, nous faire frissonner jusqu’à la dernière page ! Ensorcelant, captivant, inquiétant, les adjectifs ne manquent pas pour qualifier cet objet littéraire qui nous plonge au cœur d’une Angleterre de bruine, de brume et de brouillard, encerclée par la mort…

The Vanishing Witch

The Vanishing Witch

Si vous avez aimé La Compagnie des Menteurs, n’hésitez pas à vous jeter sur les romans suivants de Karen Maitland, qui continuent à être au fil des ans, de véritables bijoux du genre comme Les âges Sombres (The Owl Killers en anglais, paru aux éditions Pocket en 2012) ainsi que La malédiction du Norfolk (The Gallows Curse, paru chez Sonatine fin septembre 2014). Pour les plus chevronnés (et bilingues) d’entre vous, sachez que son dernier roman, The Vanishing Witch, est désormais disponible en poche depuis le mois de mars 2015 chez Headline Book Publishing

La Compagnie des Menteurs
La Compagnie des menteurs
AuteurKaren Maitland
EditeurPocket
FormatPoche
Date de sortie01 Septembre 2011
GenreRoman
19e6a6ea-c93a-4d71-950d-7d567d73b1aa