Elif Shafak

Elif Shafak

Après le succès de La Bâtarde d’Istanbul, de Soufi mon amour et après le très émouvant Crime d’Honneur, Elif Shafak, auteure turque vivant aujourd’hui à Londres, est revenue dans le courant du mois d’avril avec un nouveau titre paru aux éditions Flammarion, L’architecte du sultan.

Considérée comme une grande dame de la littérature dans son pays et à l’étranger, Elif Shafak n’en reste pas moins une personnalité menacée, en raison de son engagement pour la cause des femmes dans son pays et son franc-parler sur des sujets dits sensibles en Turquie comme le génocide arménien, et a ainsi dû affronter de nombreuses batailles judiciaires. Profondément imprégnée par le soufisme et la culture ottomane, Elif Shafak n’a de cesse, dans tous ses romans, de construire, grâce à l’aide de ses formidables talents de conteuse hors pair, des ponts entre Orient et Occident. Elle est aujourd’hui la romancière la plus lue en Turquie et son œuvre a été traduite dans plus d’une trentaine de langues à travers le monde. Partons ensemble à la découverte de son nouveau roman, probablement le plus ambitieux de sa bibliographie…

« Les quatre faces du Taj Mahal sont dessinées à l’identique, comme s’il y avait un miroir situé sur un côté, sans qu’on puisse jamais dire lequel.
La pierre réfléchie dans l’eau. Dieu réfléchi dans les êtres humains. L’amour réfléchi dans le cœur brisé. La vérité réfléchie dans les contes. 
Nous vivons, travaillons, mourrons sous le même dôme invisible. Riches et pauvres, mahométans et baptisés, libres et esclaves, hommes et femmes, sultan et cornac, maître et apprenti…
J’en suis venu à croire que s’il existe une forme qui parle à chacun de nous, c’est le dôme. Là toutes les distinctions sont abolies et chaque son, de joie comme de chagrin, se fond dans le vaste silence d’un amour qui embrasse tout.
Quand je me représente notre monde sous ces traits, je me sens étourdi et désorienté, ne sachant plus dire où commence le futur; où se couche l’Occident et où se lève l’Orient. »

L'architecte du sultan

L’architecte du sultan

L’architecte du sultan est une grande fresque historique qui nous transporte dans l’Istanbul du XVIe siècle, période où l’Empire Ottoman était alors au faîte de sa puissance. On suit ainsi avec un véritable bonheur les aventures de Jahan, jeune pakistanais d’une dizaine d’années, qui est missionné afin d’apporter à Istanbul au grand sultan Soliman le Magnifique un magnifique éléphant blanc en guise de présent, appelé Chota. Débutant comme cornac dans la grande ménagerie du sultan, notre jeune héros, que l’on va suivre tout au long du livre pendant des années, va également être rapidement pris sous l’aile du fameux architecte Sinan (un des rares personnages du livre à avoir véritablement existé), qui le choisit comme apprenti. Jahan va ainsi participer à l’élaboration et la construction de certaines des plus grandes merveilles d’Istanbul : aqueducs, mosquées, ponts et harems n’auront bientôt plus de secrets pour lui grâce aux enseignements bienveillants de son professeur. A ses côtés, le jeune homme grandit, gagne en maturité, apprenant à la fois son métier et la vie. Mais pas de conte des mille et une nuits sans une histoire d’amour tourmentée, incarnée dans le roman d’Elif Shafak par la belle Mirhimah, qui n’est autre que la fille du sultan…

Les épreuves à surmonter seront nombreuses pour Jahan et il devra ainsi affronter au cours de son existence, la guerre, les combats, la prison, des incendies qui ravageront la ville mais aussi les pires épidémies comme la peste et l’obscurantisme qui gagne petit à petit les esprits… Mais il sera aussi amené à accomplir des voyages extraordinaires, à connaître l’amour, l’amitié, à affronter les trahisons et à faire des rencontres qui l’amèneront progressivement à découvrir qui il est…

A travers l’histoire de Jahan et de ses comparses, Elif Shafak nous plonge dans un siècle de magnificences et de cruautés, où chaque communauté (musulmans, juifs, chrétiens…) a cependant réussi à trouver sa place et à coexister avec les autres. Elle nous montre une ville riche, exubérante, puissante et orgueilleuse tout autant que les calamités et les deuils qui l’ont frappée au fil des années. Dès les premières pages, la magie opère sans hésitation et c’est avec un plaisir jubilatoire et non dissimulé que la romancière nous emmène découvrir une ville certes magnifiée et fantasmée, comme dans un conte, mais qu’elle semble aussi connaître sur le bout des doigts et qu’elle affectionne plus que tout. A la fois dépaysant et riche, L’Architecte du Sultan est un véritable petit bijou et un joli mélange des genres en flirtant habilement entre conte, roman historique et thriller. Difficile de refermer le livre et de quitter ces personnages si attachants…

Couverture de la version anglaise, publiée chez Viking

Couverture de la version anglaise, publiée chez Viking

Si L’architecte du sultan vous a plu, n’hésitez pas à découvrir d’autres romans d’Elif Shafak comme Soufi mon amour ou La Bâtarde d’Istanbul, merveilleusement bien écrits et passionnants, avec des personnages féminins uniques, dont seule la romancière turque a le secret…

 L’architecte du Sultan
L'architecte du Sultan
AuteurElif Shafak
EditeurFlammarion
FormatGrand format
Date de sortie22 Avril 2015
GenreRoman
19e6a6ea-c93a-4d71-950d-7d567d73b1aa

 

L’architecte du sultan (Elif Shafak)
5 1 vote