Vous les attendiez ces vacances ? Ca y est, les voilà enfin ! Vous allez désormais, pour les plus chanceux d’entre vous, pouvoir vous prélasser sur une plage de sable fin au soleil… Forcément, qui dit vacances (dit chaleur et soleil, oui je sais, mais restons optimistes) dit temps libre et donc lecture pour bon nombre d’entre vous. Pour ceux qui travaillent et/ou qui n’ont pas la chance de partir s’évader dans des contrées merveilleuses, je vous ai concocté une petite liste de munitions qui devrait vous remonter le moral… Allez, un petit sourire…

Au programme ? Du bonheur, du rire, de l’évasion et quelques larmes (avouez que je vends du rêve là)… Poche ou grand format, classiques du genre ou nouveautés, il y en aura pour tous les goûts. A vos marques, prêts… Partez !

  • Quelques pépites douces-amères

Quand le destin s'emmêle aux éditions Robert Laffont

Quand le destin s’emmêle d’Anna Jansson

Vous aviez craqué pour La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald l’année dernière ? Vous aimez les lectures légères, sans prise de tête et qui vous donnent le sourire ? Alors Quand le destin s’emmêle d’Anna Jansson est fait pour vous. Suivez les aventures de la pétillante Angelika, coiffeuse sur l’île de Gotland, au large de Stockholm. Avec l’aide de son apprenti déluré, la jeune femme joue les marieuses en casant ses clients les uns avec les autres lors de leur rendez-vous en fonction de leurs affinités respectives. Mais Angelika, veuve depuis plusieurs années, finit par s’oublier elle-même. C’est sans compter sur le destin, qui va placer sur sa route un mystérieux inconnu… Avec bienveillance et tendresse, Anna Jansson vous dévoile une jolie galerie de personnages tous plus fantasques et attachants les uns que les autres. Quand le destin s’emmêle est disponible aux éditions Robert Laffont depuis le 14 avril 2016.

Je vous l’ai déjà présenté récemment alors je ne vais pas m’attarder plus que de raison sur la fabuleuse Pâtissière de Long Island de Sylvia Lott (éditions Piranha), vous savez déjà tout le bien que j’en pense. Mais si vous n’avez qu’un seul livre à emporter dans vos valises, c’est bien celui-là !

Vous aviez accroché au génialissime Une vie après l’autre de Kate Atkinson (paru en 2014 chez Grasset) ? Alors Quoi qu’il arrive de Laura Barnett devrait vous plaire. Paru aux éditions Les Escales en avril 2016, il dispose lui aussi d’une construction plutôt ambitieuse (même si il est très différents par d’autres aspects). Eva a 18 ans en 1958. Lors d’une promenade à vélo près de l’université de Cambridge, où elle étudie, elle rencontre Jim alors qu’elle est déjà en couple avec David, un acteur très ambitieux. A partir de ce même point de départ, l’auteur imagine trois scénarios différents et les alternent au fur et à mesure. Quoi qu’il arrive est un beau récit sur les chemins de la vie que l’on prend et ceux qu’on laisse, sur les doutes et les renoncements. Un très bon moment de lecture !

Comment être seul est le premier roman d’une jeune Américaine née en 1988, Rebecca Dinerstein. A travers ce livre, nous suivons les parcours croisés de deux jeunes un peu cabossés par la vie et ses petits (ou grands) drames. Frances, 21 ans, fuit une famille new-yorkaise au bord de la rupture et s’installe, le temps d’un été, en Norvège chez un peintre. Elle y rencontre Yasha, 17 ans, venu dans cette contrée lointaine où le soleil ne se couche jamais pour y accomplir une mission personnelle de haute importance. Un texte poétique à l’ambiance unique vous attend, les pages se tournent sans effort. Quelle belle promesse que cette pépite éditée par les éditions Actes Sud.

  • Traversons la Manche et l’Atlantique…

Vous cherchiez de bons ouvrages en version originale afin d’allier l’utile à l’agréable et de parfaire votre niveau d’anglais ? Stop, c’est ici !

Under the wide and starry sky, deuxième roman de Nancy Horan

Under the wide and starry sky de Nancy Horan

A la fin du XIXe siècle, Fanny, une Américaine et mère de trois enfants, quitte son mari (un indécrottable infidèle) et part avec sa progéniture en Europe afin de poursuivre son rêve : cotoyer les plus grands intellectuels et artistes de son époque et offrir à ses enfants une éducation hors pair. Fanny Osbourne ne vous dit peut-être rien mais elle deviendra connue sous un autre nom, Fanny Stevenson, l’épouse du célébrissime écrivain Robert Louis Stevenson, auteur entre autres, de L’île au trésor. Ensemble, ces deux-là vont tout affronter (la désapprobation de leurs proches, la pauvreté, la maladie) de la France à l’Angleterre, en passant par les mers du Sud… Under the wide and starry sky (traduit platement par Loving Stevenson en France… Qui a eu cette idée?) de Nancy Horan est une superbe fresque qui vous emportera loin. La romancière signe ici le magnifique portrait d’une femme de tête, amoureuse et aventurière.
Quel dommage, alors que son premier roman était paru en France aux éditions Buchet-Chastel, que celui-ci soit relégué chez Terra Nova (mais pourquoiiiiiii ? Avec une couverture affreuse de plus, soyons clairs…) au rang d’une lecture vieillote et niaise… Les Anglo-Saxons ne s’y sont pas trompés et ont eu tout bon là-dessus avec un titre et une couverture beaucoup plus accrocheurs (et poétiques). Une bonne raison de le découvrir en V.O !

Amis de la belle littérature et de la musique, oyez oyez ! Le dernier-né du Britannique Julian Barnes est là. The noise of time (Le fracas du temps en VF, publié au Mercure de France) nous raconte l’histoire du compositeur russe Dmitri Chostakovitch. En janvier 1936, Chostakovitch est aux prises avec le régime soviétique. Menacé par Staline, il tente à la fois de poursuivre son travail et de protéger sa famille. Jusqu’où ? Voilà un très beau livre sur les relations tumultueuses entre art et pouvoir. Nous suivons un homme harcelé, perpetuellement au bord du gouffre… Saisissant !

Et parce que la rentrée littéraire se profile gentiment à l’horizon, je vous propose de découvrir Saint Mazie, le nouveau Jamie Attenberg, en avant-première (sortie française prévue aux Escales le 18 août). Mazie, jeune femme pétillante et haute en couleurs, tient, à la fin des années 1920, la billeterie du Venice, un cinéma dans le quartier populaire de Manhattan. La Grande Dépression frappe de plein fouet et la vie de la jeune femme bascule. Elle ouvre alors les portes du cinéma à tous les laissés-pour-compte de la ville… En s’appuyant sur une construction narrative ambitieuse (des passages du journal intime de Maizie s’entrelacent avec les interventions des personnages l’ayant connue), J. Attenberg signe un retour gagnant après La famille Middlestein.

  • Et si on remontait le temps ?

L'Idéal, premier tome de la saga Révolution d'Hilary Mantel

La saga Révolution d’Hilary Mantel

La saga sur Cromwell, le conseiller politique du féroce Henri VIII, c’est elle. Titulaire à deux reprises du Man Booker Prize, Hilary Mantel est une référence dans le paysage littéraire anglais et international. Sorti dans les années 1990 en Grande-Bretagne, son dyptique sur la Révolution Française a enfin été traduit et est disponible depuis quelques semaines dans nos contrées chez Sonatine. Autant vous dire que ça déménage ! Le livre, divisé en deux parties (L’idéal puis Les désordres), nous permet de suivre les destins intimes des trois grandes figures de la Révolution : Danton, Robespierre et Camille Desmoulins. Voilà un véritable tour de force qui a demandé plus de 20 ans de travail à la romancière. A découvrir !

Si, pendant vos congés, vous avez envie de vous remettre à vos classiques, alors n’oubliez pas la série culte des années 1960, Les rois maudits, de Maurice Druon. Grande fresque historique, elle prend place pendant la Guerre de Cent Ans (1337-1453). Vous allez vous passionner pour les destinées des différents personnages (aaaah ce Robert d’Artois…). Rebondissements, intrigues et meurtres sont au programme. Un vrai régal ! Disponible tome par tome en petit format aux éditions Livre de Poche ou en intégrale aux éditions Plon.

Si les effusions de sang et les détails macabres ne vous rebutent pas, Les douze enfants de Paris de Tim Willocks (paru chez Pocket) est un roman historique de haute volée. Mattias Tannhauser, chevalier de l’ordre de Malte, cherche sa femme Carla, enceinte, pendant la funeste nuit de la Saint-Barthélémy, le 24 août 1572. Glaçant et passionnant, accrochez-vous !

  • Et un petit policier pour la route…

Maestra, premier roman de L.S Hilton

Maestra, le thriller du moment de L.S Hilton

Je ne suis pas la plus grande lectrice de romans policier mais j’ai tout de même pensé aux amateurs du genre avec un livre qui fait fureur en ce moment en librairie : Maestra de L.S Hilton (éditions Robert Laffont). Judith Rasleigh est assistante dans une grande salle de ventes à Londres. Difficile pour elle de joindre les deux bouts alors elle travaille également dans un bar (glauque) du West End.

A destination d’un public plutôt féminin (bon dieu que je déteste les étiquettes mais quand il faut, il faut…), à mi-chemin entre le roman noir et le thriller érotique… Pas forcément ma tasse de thé personnellement mais il fait un carton en ce moment, peut-être vous laisserez-vous tenter…

Crème solaire ? Maillot de bain ? Paréo ? Votre valise est presque prête, il ne vous reste plus qu’à ajouter quelques livres et vous êtes parés pour un été du tonnerre. N’oubliez tout de même pas de rester (un tout petit peu) connectés, la rentrée littéraire s’annonce plutôt prometteuse… Bel été à tous !