Accueil Santé & Bien-être Comment la vaccination contre le COVID-19 pendant la grossesse peut protéger les...

Comment la vaccination contre le COVID-19 pendant la grossesse peut protéger les bébés après la naissance

47

Se faire vacciner contre le COVID-19 pendant la grossesse pourrait protéger non seulement la femme enceinte, mais aussi le bébé après la naissance. C’est ce que suggère une étude récente du Center for Disease Control and Prevention (CDC).

Les données montrent que la vaccination, même avant la grossesse, peut prévenir les hospitalisations liées au COVID-19 chez les nourrissons de 6 mois et moins.

Le Dr Myra Wick, gynécologue-obstétricien de la Mayo Clinic, explique pourquoi les résultats sont importants.

L’étude a porté sur deux groupes de nourrissons de 6 mois et moins qui avaient été admis à l’hôpital. Un groupe a été admis pour une infection au COVID-19. Le second a été admis pour diverses autres raisons.

Les chercheurs ont ensuite examiné les statuts vaccinaux des mères pendant la grossesse pour voir si la vaccination offrait une certaine protection après l’accouchement pour les nourrissons. Les bébés dont les mères ont été vaccinées pendant la grossesse se sont avérés protégés jusqu’à six mois après la naissance.

Q. Comment les bébés obtiennent-ils cette protection ?

A. « Lorsque la mère est vaccinée, elle produit des anticorps, et ces anticorps peuvent être transférés par le sang du cordon au bébé et fournir ce que nous appelons une » immunisation passive « . Les anticorps transférés de la mère protègent le nourrisson contre l’infection au COVID. »

Lire aussi:  Premier cas humain de grippe aviaire A(H5N1) en Europe

Le Dr Wick dit que l’un des meilleurs exemples de cela, avant le COVID, est le rappel du tétanos, de la diphtérie et de la coqueluche acellulaire, ou Tdap.

« Nous vaccinons toutes les femmes enceintes avec le Tdap, quelle que soit la date à laquelle elles ont été vaccinées auparavant », explique le Dr Wick. « Maman produit un nombre accru d’anticorps en réponse à la vaccination. Ceux-ci sont transférés au fœtus et offrent une protection contre la coqueluche (coqueluche). »

Q. Pourquoi ces découvertes sont-elles importantes ?

R. « Cela nous donne juste une autre raison d’encourager les mamans à se faire vacciner pendant la grossesse. Nous savons que les mamans qui sont enceintes et qui contractent le COVID-19 courent un risque accru d’avoir besoin d’une hospitalisation, de soins intensifs, d’une ventilation, voire de la mort. Et ces données ont été Ce sont toutes des raisons de se faire vacciner, et maintenant savoir qu’il pourrait y avoir une protection pour le bébé aussi, c’est très excitant. Et voir cette protection jusqu’à six mois, c’est merveilleux.

Lire aussi:  Comment parler à votre tout-petit pour préserver son bien-être lorsqu'il deviendra adolescent

Q. Conseils pour les personnes qui n’ont pas été vaccinées contre la COVID-19 et qui sont enceintes ou envisagent de devenir enceintes

A. « Vaccinez. Nous savons qu’il n’y a pas d’effets indésirables. Il y a plus de 185 000 femmes inscrites au programme V-Safe, qui est un programme de suivi par le biais du CDC après la vaccination COVID, qui ont signalé qu’elles étaient enceintes au moment de la réception du vaccin COVID. Il n’y a pas eu d’augmentation du nombre d’événements ou d’effets indésirables chez les femmes qui ont reçu le vaccin. Nous savons également qu’il n’y a pas de problèmes de fertilité. Il n’y a pas de problèmes de fausse couche associés avec le vaccin. »

La vaccination contre la COVID-19 pendant la grossesse est recommandée pour prévenir les maladies graves et le décès chez les femmes enceintes. Les nourrissons sont également à risque de complications associées au COVID-19, y compris l’insuffisance respiratoire et d’autres complications potentiellement mortelles.


©2022 Réseau d’actualités de la clinique Mayo.
Distribué par Tribune Content Agency, LLC.

Article précédentBiden dit aux Américains de ne pas s’inquiéter d’une guerre nucléaire après les actions russes
Article suivantÉtude : Les tests d’antigène COVID-19 à domicile détectent les variantes omicron et delta de la même manière