Accueil Santé & Bien-être Le cabotégravir à action prolongée n’est pas nécessairement rentable pour la PrEP

Le cabotégravir à action prolongée n’est pas nécessairement rentable pour la PrEP

108

(HealthDay)—Pour les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et les femmes transgenres (HSH/TGW) à très haut risque de contracter le VIH (VHR), les avantages du cabotégravir injectable à action prolongée (CAB-LA) en termes d’espérance de vie ne sont pas nécessairement justifient une grande différence de prix par rapport au fumarate oral générique d’emtricitabine-ténofovir disoproxil (F/TDF), selon une étude publiée en ligne le 1er février dans le Annales de médecine interne.

Anne M. Neilan, MD, MPH, du Massachusetts General Hospital de Boston, et ses collègues ont identifié la prime de prix maximale que la société serait prête à accepter pour les avantages supplémentaires du CAB-LA par rapport à la prophylaxie préexposition (PrEP) à base de ténofovir chez les HSH/ TGW. La population cible était de 476 700 HSH/PTG au VHR.

Lire aussi:  Après avoir effacé 6,7 milliards de dollars de dettes médicales, cette organisation à but non lucratif ne fait que commencer

Les chercheurs ont constaté que parmi ceux du VHR, le CAB-LA augmentait l’espérance de vie de 28 000 (ou 26 000) années de vie ajustées sur la qualité (QALY) par rapport au F/TDF (ou à l’emtricitabine-ténofovir alafénamide de marque). [F/TAF]). Par rapport à l’absence de PrEP, le F/TAF de marque coûte plus cher par QALY gagnée que le F/TDF générique. Un rapport coût-efficacité différentiel (ICER) d’au plus 100 000 $ par QALY pourrait être atteint avec CAB-LA par rapport au F/TDF générique, à une prime de prix maximale de 3 700 $ par an par rapport au F/TDF générique. Dans les analyses de sensibilité, CAB-LA pourrait atteindre un ICER d’au plus 100 000 $ par QALY par rapport au F/TDF générique dans une population éligible à la PrEP à haut risque de VIH, plutôt que VHR, à une prime de prix maximale de 1 100 $ par an par rapport au F générique /TDF.

Lire aussi:  Cellules CAR-T armées pour mieux lutter contre le cancer

« Les avantages cliniques supplémentaires du CAB-LA ne justifieraient pas une grande différence de prix par rapport au F/TDF », écrivent les auteurs.


Copyright © 2021 Jour de la santé. Tous les droits sont réservés.

Article précédentLa réponse à l’exercice est la clé d’un nouveau dispositif thérapeutique pour le type d’insuffisance cardiaque le plus courant
Article suivantLe « test Oreo » et d’autres moyens d’améliorer la santé bucco-dentaire des enfants