Accueil Sports Le Cameroun surmonte le courageux Comores pour se qualifier pour la Coupe...

Le Cameroun surmonte le courageux Comores pour se qualifier pour la Coupe des Nations

150

Le Cameroun, pays hôte, a fait un gros travail en battant les Comores 2 à 1 lundi pour se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations aux dépens d’une équipe qui avait tout contre elle lors des huitièmes de finale. Karl Toko Ekambi et Vincent Aboubakar a marqué les buts de l’équipe locale au stade Olembe pour éliminer les débutants, qui ont été contraints d’utiliser un arrière plein dans le but et ont vu leur capitaine expulsé après six minutes.

Mais les Comores ont tout de même mené une lutte vaillante et, malgré le désavantage considérable, ont retiré un but à Youssouf M’Changama à neuf minutes de la fin du tournoi avec une réputation considérablement améliorée.

Le Cameroun affrontera la Gambie en quarts de finale à Douala samedi après avoir battu la Guinée 1-0 à Bafoussam plus tôt lundi. Ravagé par les infections au COVID-19, les Comores n’avaient pas de gardien de but disponible pour le match, mettant en service l’arrière gauche Chaker Alhadhur, et ont dû se passer de l’entraîneur Amir Abdou, qui est également en quarantaine.

La situation s’est considérablement aggravée après six minutes de jeu lorsque le capitaine Nadjim Abdou a été expulsé pour un tacle en avant qui a attrapé Nicolas Moumi au tendon d’Achille. Le carton rouge, cependant, n’a été émis qu’après que l’arbitre éthiopien Bamlak Tessema eut été invité à examiner l’incident sur l’écran VAR côté terrain.

Le Cameroun, quintuple champion d’Afrique, est passé à l’attaque dès le départ mais s’est heurté à une résistance acharnée. Leurs premiers efforts d’Aboubakar et de Toko Ekambi étaient tous deux loin de la cible, échouant à tester le gardien de but improvisé, avant qu’une simple passe intérieure du capitaine Aboubakar ne laisse Toko Ekambi avec une finition facile pour ouvrir le score à la 29e minute.

Alhadhur a effectué plusieurs arrêts nets, quoique peu orthodoxes, pour garder le Cameroun à distance jusqu’à ce qu’Aboubakar se glisse autour de la défense pour s’accrocher à une passe intelligente et porter le score à 2-0 à 20 minutes de la fin. Mais les Comores n’avaient pas l’intention d’emballer la défense et El Fardou Ben Mohamed a forcé Andre Onana à la 79e minute avant que M’Changama ne batte le gardien d’un superbe coup franc lointain. Les trois gardiens de but de la petite nation insulaire avaient été exclus du match à la veille du match nul – un pour blessure et deux après avoir été testé positif au COVID-19 la semaine dernière. Mais Ali Ahamada a renvoyé un nouveau test négatif et a été déclaré apte à jouer par la Fédération comorienne de football dans un bulletin médical lundi, seulement pour que sa participation soit ensuite exclue par la Confédération africaine de football.

Lire aussi:  Tournoi féminin ITF 25K: Karman Kaur Thandi survit à la peur du premier tour

Leur commission médicale a déclaré que tout joueur qui avait été en quarantaine devrait attendre au moins cinq jours avant d’être autorisé à reprendre le jeu. Au lieu de cela, les Comores ont aligné le défenseur de 30 ans Alhadhur, qui avait son numéro d’équipe collé sur un maillot de gardien de but surdimensionné et dont la première touche a été de dégager le ballon de la tête depuis le bord de sa surface. Il n’a pas fait d’arrêt réel jusqu’à ce que tard dans la première mi-temps dans ce qui s’est presque transformé en une performance de conte de fées.

Au moins 6 morts dans la cohue lors d’un match de la Coupe d’Afrique des Nations

  Débandade Des personnes assistent les victimes d’une bousculade devant un stade accueillant un match de football de la Coupe d’Afrique des Nations à Yaoundé, au Cameroun, le lundi 24 janvier 2022. (AP Photo/Thierry Noukeu)

Au moins six personnes sont mortes dans un écrasement devant un stade accueillant un match du plus grand tournoi de football d’Afrique au Cameroun lundi, a déclaré un responsable du gouvernement local, conscient des craintes quant à la capacité du pays d’Afrique centrale à organiser le plus grand événement sportif du continent.

Lire aussi:  Mo Salah double alors que Liverpool bat Man United 4-0 en tête du PL

Naseri Paul Biya, le gouverneur de la région centrale du Cameroun, a déclaré qu’il pourrait y avoir plus de morts.

« Nous ne sommes pas en mesure de vous donner le nombre total de victimes », a-t-il déclaré.

Le coup de foudre s’est produit alors que la foule avait du mal à accéder au stade Olembe dans la capitale Yaoundé pour regarder le pays hôte affronter les Comores lors d’un dernier match à élimination directe de 16 matchs de la Coupe d’Afrique des Nations.

Des responsables de l’hôpital voisin de Messassi ont déclaré avoir reçu au moins 40 blessés, qui ont été transportés d’urgence à l’hôpital par la police et des civils. Les responsables ont déclaré que l’hôpital n’était pas capable de tous les traiter.

« Certains des blessés sont dans un état désespéré », a déclaré Olinga Prudence, une infirmière. « Nous devrons les évacuer vers un hôpital spécialisé. »

Des témoins au stade ont déclaré que des enfants faisaient partie des personnes prises dans la cohue. Les témoins ont déclaré que cela s’était produit lorsque les stewards du stade avaient fermé les portes et cessé de laisser entrer les gens.

Les responsables du football ont déclaré qu’environ 50 000 personnes avaient tenté d’assister au match. Le stade a une capacité de 60 000 places, mais il n’était pas censé être rempli à plus de 80% pour le match en raison des restrictions sur la taille de la foule en raison de la pandémie de coronavirus.

La Confédération africaine de football, qui organise la Coupe d’Afrique, a déclaré dans un communiqué qu’elle était au courant de l’incident.

– AP

Article précédentComment l’empire des croisières d’un milliardaire s’est effondré à Hong Kong à cause de Covid-19
Article suivantTemasek va acquérir la société de test britannique de Bridgepoint pour 7 milliards de dollars