Accueil Sports Le tribunal autorise Novak Djokovic à jouer à l’Open d’Australie

Le tribunal autorise Novak Djokovic à jouer à l’Open d’Australie

147

Novak Djokovic a été autorisé à participer à l’Open d’Australie, après que la Cour fédérale a annulé la décision du gouvernement australien d’annuler le visa de la star du tennis serbe. Cela ravive la chance du champion en titre de remporter un 21e titre record du Grand Chelem lors du prochain Open d’Australie.

Le juge de la Cour fédérale de circuit Anthony Kelly a ordonné la libération immédiate du n° mondial Djokovic, 34 ans, est détenu dans un hôtel de détention pour migrants aux côtés de demandeurs d’asile de longue durée détenus depuis jeudi.

Le gouvernement australien a annulé son visa peu de temps après son arrivée à Melbourne mercredi soir parce que les autorités ont décidé qu’il ne remplissait pas les critères d’exemption à une condition d’entrée selon laquelle tous les non-ressortissants devaient être entièrement vaccinés contre le COVID-19.

Lire aussi:  Les fans de Schalke dévoilent une plaque aux Juifs déportés de la région

Djokovic, qui, selon les documents judiciaires, n’est pas vacciné, a fait valoir qu’il n’avait pas besoin de preuve de vaccination car il avait des preuves qu’il avait été infecté par le coronavirus le mois dernier. Les autorités médicales australiennes ont décidé qu’une exemption temporaire de la règle de vaccination peut être accordée aux personnes qui ont été infectées par le COVID-19 dans les six mois.

Le juge de la Cour de circuit Anthony Kelly a noté que Djokovic avait fourni aux responsables de l’aéroport de Melbourne une exemption médicale qui lui avait été accordée par Tennis Australia, qui organise le tournoi qui commence le 17 janvier, et deux panels médicaux. « Le point qui m’inquiète un peu, c’est qu’est-ce que cet homme aurait pu faire de plus? » Kelly a demandé à l’avocat de Djokovic, Nick Wood.

Lire aussi:  La Liga: le Real Madrid bat la Real Sociedad 4-1 avant que le PSG ne décide

Cependant, les avocats du gouvernement fédéral ont déclaré au tribunal que le ministre de l’Immigration du pays se réservait le droit d’exercer son pouvoir personnel pour révoquer à nouveau le visa de Djokovic.

Le gouvernement australien a déclaré que les non-ressortissants n’avaient aucun droit d’entrée en Australie, a remis en question sa demande d’exemption et a souligné que même Djokovic gagnait l’action en justice, il se réservait le droit de le détenir à nouveau et de l’expulser du pays.

Il a été autorisé à assister au cabinet de ses avocats pour les audiences virtuelles, mais n’a pas été vu en public depuis son arrivée en Australie.

Article précédentUrbanista vise 5% de part de marché indienne dans les segments casque et TWS
Article suivantHeureux et reconnaissant que le juge ait annulé l’annulation de mon visa : Djokovic