Accueil Sports L’Egypte s’oppose à la sélection d’un arbitre pour la demi-finale de la...

L’Egypte s’oppose à la sélection d’un arbitre pour la demi-finale de la Coupe d’Afrique

183

L’Egypte, qui a remporté sept fois la Coupe d’Afrique, un record, a déposé sa plainte mardi soir. Les représentants de l’Association égyptienne de football et de la Confédération africaine de football n’étaient pas disponibles dans l’immédiat pour commenter.

Les Pharaons se sont qualifiés pour les demi-finales en battant le Maroc 2-1 grâce à un but et une passe décisive de sa star Mohamed Salah. Le pays hôte, le Cameroun, a progressé avec une victoire 2-0 contre la Gambie. Mercredi, le Sénégal affronte le Burkina Faso en première demi-finale.

Gassama a également arbitré de nombreux matchs pour les géants égyptiens, Al Ahly et Zamalek, dans les tournois de la Ligue des champions africaine, certains d’entre eux suscitant la controverse dans ce pays fou de football.

Le match de jeudi mettra en vedette les deux équipes les plus titrées de l’histoire de la Coupe d’Afrique avec 12 titres entre elles. Ce sera la répétition de la finale de 2017, lorsque le Cameroun a remporté sa cinquième coupe, et la 11e rencontre entre les deux poids lourds de l’histoire du tournoi, selon la CAF.

Lire aussi:  Regardez: Chaker Alhadhur, le gardien de fortune des Comores, réalise un incroyable double arrêt contre le Cameroun

L’Egypte s’appuie fortement sur la star de Liverpool Salah, qui est toujours à la recherche d’un premier titre majeur avec son pays depuis son dernier championnat de la Coupe d’Afrique en 2010. Le Cameroun espère que l’attaquant Vincent Aboubakar, le meilleur buteur du tournoi jusqu’à présent avec six buts, pourra mener les hôtes de la finale du 6 février.

Après sa victoire contre la Gambie, le président de la fédération camerounaise, Samuel Eto’o, a demandé à l’équipe de son pays de se préparer à une « guerre » en demi-finale.

« Tout ce que vous avez fait, vous devez en tirer profit. Préparez le vôtre, car ce sera une guerre, mes gars, une guerre », a déclaré Eto’o aux joueurs dans des commentaires vidéo.

Lire aussi:  Coppa Italia: l'Inter Milan bat la Roma 2-0, ruine le retour de Mourinho à San Siro

L’entraîneur des Pharaons, Carlos Queiroz, a qualifié les commentaires d’Eto’o de « malheureux » et de « mauvais message ».

« Je pense qu’il a oublié que des Camerounais sont morts au stade il y a plusieurs jours, et donc faire cette déclaration de guerre avant un match montre qu’il n’a rien appris de son passage dans le football professionnel », a déclaré Queiroz lors d’une conférence de presse.

Il faisait référence à la bousculade qui a tué huit supporters et en a blessé 38 autres devant le stade Olembe de la capitale, Yaoundé, avant un match entre le Cameroun et les Comores.

« C’était un commentaire très, très malheureux, car le football n’est pas une guerre, c’est une fête, de la joie et du bonheur », a déclaré Queiroz.

Ces dernières années, le Cameroun a également vu des combats éclater dans l’ouest du pays entre des séparatistes anglophones et des soldats du gouvernement dominé par la langue française basés à Yaoundé. Plus de 3 000 personnes ont été tuées dans les combats et plus de 700 000 ont fui leurs foyers.

Article précédentGeorge Soros met en garde contre les investissements en Chine dans un contexte de crise immobilière
Article suivantLe Premier ministre australien déclare que son gouvernement était « trop ​​​​optimiste » avant la poussée d’Omicron