Accueil Sports Les joueurs russes et biélorusses interdits de compétition à Wimbledon

Les joueurs russes et biélorusses interdits de compétition à Wimbledon

50

Les joueurs de tennis de Russie et de Biélorussie ne seront pas autorisés à participer à Wimbledon cette année en raison de l’invasion de l’Ukraine par Moscou, ont déclaré mercredi les organisateurs du Grand Chelem, le All England Lawn Tennis Club (AELTC), dans un communiqué.

Plus tôt ce mois-ci, l’AELTC a déclaré qu’elle était en pourparlers avec le gouvernement britannique sur la participation de joueurs de Russie et de Biélorussie au Grand Chelem sur gazon. « Nous reconnaissons que c’est dur pour les personnes concernées, et c’est avec tristesse qu’elles souffriront des actions des dirigeants du régime russe », a déclaré Ian Hewitt, président de l’AELTC dans un communiqué.

Hewitt a déclaré que l’AELTC avait « soigneusement envisagé » des mesures alternatives qui pourraient être prises dans le cadre des directives du gouvernement britannique. la sécurité du public et des joueurs (y compris la famille), nous ne pensons pas qu’il soit viable de procéder sur une autre base », a-t-il déclaré. Les organisateurs avaient prévu d’annoncer une décision à la mi-mai avant la date limite d’inscription pour l’événement du 27 juin au 10 juillet.

Lire aussi:  Au milieu d'une crise hors terrain, Chelsea se rassemble pour avancer en FA Cup

Une interdiction des joueurs russes empêche le numéro deux mondial Daniil Medvedev et Andrey Rublev, classé huitième, de participer au tableau masculin. Anastasia Pavlyuchenkova est 15e au classement féminin. La Biélorussie est une étape clé pour l’invasion, que la Russie appelle une « opération militaire spéciale ». La numéro quatre mondiale féminine Aryna Sabalenka et la biélorusse Victoria Azarenka, double championne du Grand Chelem, seront touchées.

Les instances dirigeantes du tennis avaient interdit à la Russie et à la Biélorussie les compétitions internationales par équipe après l’invasion. Les joueurs individuels sont des entrepreneurs et beaucoup ne résident pas dans leur pays de naissance. Les joueurs russes et biélorusses avaient été autorisés à participer à des tournées, mais pas sous le nom ou le drapeau de leur pays. Le président de la Fédération russe de tennis, Shamil Tarpischev, a déclaré plus tôt au journal Sport Express du pays qu’il ne pouvait rien faire.

Je pense que cette décision est mauvaise, mais nous ne pouvons rien changer », a déclaré Tarpischev. « La Fédération (russe) de tennis a déjà fait tout ce qu’elle pouvait. » Je ne veux pas en parler, mais je dirai que cette décision va à l’encontre des athlètes… Nous travaillons sur la situation, c’est tout ce que je peux dire. « Wimbledon n’a pas banni les athlètes des pays depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, lorsque les joueurs allemands et japonais n’étaient pas autorisés à concourir.

Lire aussi:  Ligue 1 : Mbappe marque pour le PSG leader, Saint-Etienne perd

Plus tôt, les joueuses ukrainiennes Elina Svitolina et Marta Kostyuk ont ​​publié des déclarations appelant à une interdiction générale des athlètes russes et biélorusses des événements internationaux. Le groupe de pression international dirigé par des athlètes, Global Athlete, a déclaré que l’interdiction des joueurs des deux pays « protégerait également ces athlètes qui n’ont pas le choix de se retirer des compétitions ».

Ces athlètes doivent suivre les ordres des dirigeants de leur pays », a-t-il ajouté. Le ministre britannique des Sports, Nigel Huddleston, a déclaré le mois dernier qu’il ne serait pas à l’aise avec un « athlète russe arborant le drapeau russe » et remportant Wimbledon à Londres.

Article précédentKoo rend les algorithmes publics ; s’engage à respecter la transparence, la neutralité
Article suivantL’organisateur déclare que Novak Djokovic est autorisé à jouer à l’Open d’Italie